Accueil » Chronique » Point de Vue: Les donneurs de leçons au banc des accusés

Point de Vue: Les donneurs de leçons au banc des accusés

Nul ne saurait être donneurs de leçon en matière des Droits de l’Homme comme nos « voisins » les français.Ils passent pour être des as sans égal, lorsqu’il s’agit de se mettre à cheval pour dénoncer les exactions commises un peu partout en matière de droits et de justice. Mais ces français auraient pu regarder juste devant leur porte.
L’on voit bien plus clair vers les lointains horizons, que devant chez soi. Les instances internationales des Droits de l’Homme viennent de condamner rigoureusement « le paradis des droits de l’Homme ». Parait-il que l’on parle des droits plus que l’on pratique. D’ailleurs, c’est plus facile à dire qu’à pratiquer.
France 24 avait, il y a quelques jours de ça transmis une table ronde où une ex migrante africaine ayant passé un séjour, dénonçait le fait qu’elle n’a pas été prise en charge par les algériens lorsqu’elle accouchait d’un bébé, en plein désert. C’est sûr que cette jeune mentait, elle est utilisée voire manipulée par le pays des Droits de l’Homme afin de dénoncer l’Algérie qui n’aurait pas selon eux été à la hauteur de ses engagements en matière de protection des migrants. Voilà, l’Algerie qui accueille actuellement les environ deux millions de migrants africains, à l’état actuel de ses moyens limités.
Ne savent–ils pas à la métropole qu’il y a des africains menant un train de vie meilleur que celui de beaucoup d’Algériens ? Ces migrants qui louent des appartements et chambres d’hôtel à longueur d’année, que pas mal d’algériens ne peuvent se permettre.
En plus, personne ne se demande d’où vient l’argent permettant à ces gens de mener une vie de faste, alors qu’officiellement ces gens ne travaillent pas.
S’il y a un ou deux cas qui n’ont pas répondu à la norme on les met au devant de la scène afin de dénoncer « le martyre » des migrants africains en Algérie.
Le rapport des Droits de l’Homme condamnant la France, est venu au moment propice afin, de mettre à nu ces bobards, ces prétentieux de la métropole. Ce même rapport affirme entre autres, que les conditions de vie des migrants africains en France ne sont meilleures que celles existant ailleurs. En Algérie par exemple. Nous savons que la question des droits de l’Homme est une question politique en premier lieu. Et pas philanthropiques comme l’on essaye de nous convaincre. Excepté des grands hommes sincères et convaincus à l’instar d’Henri Dunant.
Le reste c’est du faux, ils utilisent la question à des buts purement sataniques en vue de faire des pressions et du chantage sur certains Etats faibles, en défaut de légitimité …

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*