Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Une autre déception !

Pôle & Mic: Une autre déception !

Maigre moisson aux jeux Méditerranéen 2018. Avec 233 athlètes dans 24 disciplines, l’Algérie a terminé à la quinzième place du classement général des médailles avec un total de 13 médailles dont 2 en or, 4 en argent et 7 en bronze. Une véritable déconvenue pour notre Sport. Chez nous, il y a longtemps que le Sport a perdu de sa verve et n’est plus «performant» comme il y a de cela quelques années. Nos hauts responsables ne disent rien lors des convenues et se cachent toujours derrière les «exploits» individuels de nos athlètes. La chef de mission, madame Boulmerka, a indiqué que: “c’est dommage que nos athlètes n’aient pas eu les moyens de bien préparer cette compétition et les résultats parlent d’eux-mêmes. Je suis une ancienne athlète et je connais l’importance de la préparation. Voir nos athlètes faire face à de telles difficultés est vraiment difficile à digérer”. Cette déclaration illustre l’amateurisme et la mauvaise prise en charge de nos athlètes en vue des grandes compétitions internationales. On se prépare pour de tels jeux internationaux pendant des années, on n’improvise pas à la dernière minute. Chez nous, la pratique sportive a beaucoup régressé. Le MJS ne s’occupe que du football, plutôt des clubs de l’élite et de la sélection nationale A, le reste n’est que «sport mineur». Les subventions et les aides financières vont au football et des miettes sont destinées aux autres disciplines. Déjà, on ne dénombre que quelques clubs omnisports. Les salles de boxe et de judo se comptent sur les bouts de doigts d’une main dans un quartier «sportif». Les pistes d’athlétisme n’ont pas été modernisées, sans parler des salles couvertes. La réforme sportive est plus que nécessaire. La réforme sportive est aussi lié à la pratique sportive dans les écoles et les universités.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*