Accueil » Oran » Plages d’Oran: Vendeurs d’accessoires ou videurs ?

Plages d’Oran: Vendeurs d’accessoires ou videurs ?

Le flux des estivants sur les plages du littoral oranais, depuis l’ouverture de la saison estivale le 1er juin, a oscillé entre 15 et 20 millions de personnes quotidiennement durant la dernière semaine du juin, selon les dernières estimations. Ce flux a priori significatif a obligé les pouvoirs publics à redoubler les efforts, intensifier les postes de secours de la Protection civile, renforcer les capacités en éléments de police et de gendarmerie au niveau des points de contrôle et des barrages, des parkings, des accès aux plages ouvertes à la baignade, des routes et des complexes touristiques selon une stratégie de tolérance «zéro» du dispositif mis en place à l’effet de sécuriser davantage les plages, les biens et les personnes, a-t-on appris de sources au fait du dossier.
Cette masse importante de touristes est appelée à s’élever car elle ne tiendrait pas compte des retombées du retour des émigrés à cause de la scolarité des enfants. La masse importante des estivants est constituée à 65 à70 % de jeunes, les familles étant moins enclines à y séjourner en attendant le congé annuel du mois d’août. La saison estivale a néanmoins été perturbée par la prolifération anarchique des vendeurs d’accessoires sur les plages qui sont, de l’avis des spécialistes, «très mal dispatchés» et «désorganisés» pour assurer un service estival pour le moins minimal, a-t-on constaté, par ailleurs sur des plages du littoral ouest. Les vendeurs d’accessoires aux attitudes désobligeantes à l’endroit des demandeurs par les estivants sur certaines plages, sont un phénomène qu’il faut combattre coûte que coûte. Mal habillés et sans badges, ils continuent pour ainsi de semer la pagaille. Cet état de fait devrait interpeller les maires des communes côtières à l’effet de réorganiser cette profession pour la mettre à l’abri du moindre dérapage.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*