Accueil » Régions » Commerce à Mostaganem: Les agents de la DCP n’ont pas chômé durant le mois sacré

Commerce à Mostaganem: Les agents de la DCP n’ont pas chômé durant le mois sacré

Durant la période du mois sacré, les services de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, n’ont pas chômé et ce, depuis le début du mois de ramadhan. Plus de 40 brigades, chargées du contrôle des prix et de qualité, ont durant la même période, effectué 1700 opérations de contrôle dans tous les secteurs. Plusieurs quantités de marchandises avariées et non facturées ont été saisies et plusieurs propositions de fermeture de locaux ont été établies. Des mises en demeures, ont été faites par les services des secteurs urbains relevant de l’APC de Mostaganem, à l’encontre des commerçants contrevenants au cours de la première semaine. Pas moins de 308 infractions aux pratiques commerciales ont été enregistrés dans la wilaya de Mostaganem dans les dix premiers jours du mois sacré, a été rapporté de source concordante. Les opérations de contrôle, de la qualité des produits de consommation ont ciblé 730 locaux commerciaux de détails, 17 de gros et 41 de services, 37 unités de production permettant la saisie de 74 quintaux de viandes et produits alimentaires non conformes aux normes légales et sanitaires. Ainsi, les mêmes agents ont ciblé dans la même période plus de 460 locaux commerciaux de détail, 11 ventes de gros et ont relevé plus de 130 infractions pour non affichage des prix, 13 de non-conformité au registre de commerce et autres infractions. La même source ajoute, que le plan de charge des brigades de contrôle dans le mois sacré, ne se limite pas aux sorties du jour, mais également aux sorties effectuées après l’iftar, pour contrôler les locaux de crèmeries, les pâtisseries, les salons de thé, les commerces de barbecues et autres. La Direction du Commerce de la wilaya de Mostaganem a tracé un programme de travail de nuit et de jour sur toute la période de ce mois pour ses différentes unités, pour effectuer des interventions en vue de lutter contre la fraude et contrôler la qualité des produits exposés aux consommateurs.

À propos Djamel-Eddine

Un commentaire

  1. Nous habitant de la daira de Ain-Nouissy w de Mostaganem vous informons que le sachet de lait « GIPLAIT » se vend à 30 DA au lieu de 25 DA on sait que le sait de lait « Giplait » est subventionné par l’état lorsqu’on réclame pourquoi 30 DA les revendeurs nous disent quel’état a augmenté le prix
    Salutations

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*