Accueil » Oran » Des employés mis en cause dans un réseau de trafic de véhicules et documents: Encore un scandale à la commune d’Oran !!!

Des employés mis en cause dans un réseau de trafic de véhicules et documents: Encore un scandale à la commune d’Oran !!!

Un nouveau scandale vient de secouer la commune d’Oran. «Il n’y pas de fumée sans feu», disent certains. Une information ayant circulée ce week-end faisant état de l’arrestation de 04 employés communaux dont une fille, a bel et bien été confirmée. Ces employés travaillaient au niveau du service des cartes grises du secteur urbain El Othmania. Selon nos sources, deux des 04 employés sont en détention depuis jeudi dernier, après leur arrestation par les hommes de loi de la police judicaire, relevant de la sûreté de la wilaya d’Oran. Toujours selon les mêmes sources, ces travailleurs communaux sont mis en cause dans une grave affaire de falsification de cartes grises. Ces documents auraient été utilisés par des membres d’un réseau national de vol de véhicules. Des membres du réseau ont été également arrêtés dans plusieurs quartiers de la ville d’Oran, ainsi qu’à l’Est du pays. Pour l’heure, aucune information n’a circulé sur le nombre de véhicule saisis et les individus arrêtés. Selon un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de la wilaya d’Oran, une conférence de presse sera tenue aujourd’hui, dans le but de communiquer une importante affaire. L’hypothèse que l’affaire à l’ordre du jour de la conférence, serait bien celle liée au réseau suscité. A noter que la commune a déjà connu des scandales de ce genre ces dernières années. On cite entre autres l’arrestation de 02 communaux dans le secteur urbain Ibn Sina. Ces 02 employés dont un est le beau frère d’un responsable de la commune d’Oran, se trouve toujours en prison. Deux autres affaires qui ont eu pour cadre le secteur urbain Sid El Bachir et Es-Seddikia, sont toujours en cour d’enquête. A Es-Sédikia, on retrouve parmi les mis en cause dans une affaire de trafic de carte grise, une femme. Affaire à suivre.

À propos A.Kader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*