Accueil » Économie » Convention entre le ministère du Tourisme et l’UGTA Sidi Saïd: «Booster le tourisme est un devoir national»

Convention entre le ministère du Tourisme et l’UGTA Sidi Saïd: «Booster le tourisme est un devoir national»

Les 28 secrétaires nationaux de l’UGTA ont procédé, hier mardi, à la signature de conventions avec le groupe HTT pour une expérience pilote qui sera lancée cet été et sera généralisée ensuite à travers toutes les structures du groupe en fonction d’un planning établi conjointement entre le groupe et la Centrale syndicale. Le groupe HTT hôtellerie, tourisme et thermalisme, a procédé à l’hôtel Aurassi à Alger, à une convention avec le partenaire social qu’est l’UGTA en présence du président de ce groupe. Cette cérémonie avait quelque peu tardé et les présents commençaient à s’impatienter dû à des considérations professionnelles du ministre, dit-on dans la salle. Cependant, les responsables du groupe HTT comptent beaucoup sur cette convention pour élargir leurs éventails surtout que tous les yeux des Algériens sont rivés sur la réussite de la saison estivale 2018 selon les dernières consignes du quarteron de ministres réunis et supervisés par le ministre de l’Intérieur Noul Eddin Bedoui. Abdelkader Benmessaoud accompagné de Sidi Saïd a fait un tour d’horizon dans la salle bien avant le commencement de cette cérémonie. Parmi les présents, on note la présence du Secrétaire national de la centrale syndicale, M. Guettiche Ahmed, et des syndicalistes, des imams au côté des acteurs activant dans la sphère du tourisme. Lors de l’ouverture solennelle de cette cérémonie, les présents ont pu profiter de quelques mots de discussion à bâtons rompus entre le ministre et le SG de l’UGTA. Cette rencontre selon ses initiateurs vient compléter celle qui a eu lieu récemment et qui a abouti à la signature d’une convention entre le groupe HTT et la compagnie nationale Tassili Airlines pour la promotion du tourisme saharien. Lors de son intervention, AEK Benmessaoud a tenu à clarifier les contours de cette convention avec le FNH (fédération des hôteliers) et la Centrale syndicale. Cette initiative selon le ministre, traduit la responsabilité des syndicalistes dans l’implication du processus de booster notre tourisme par encourager le tourisme local devant la concurrence solide. L’orateur fera un tour d’horizons sur l’impératif sursaut grâce au défi que doit jouer le tourisme local, thermal sans oublier le tourisme saharien. Il est temps, précise-t-il, «de profiter de ces opportunités pour donner un coup de starter à notre tourisme grâce à la qualité et la meilleure prestation de service puisque 66 unités hôtelières seront disponibles lors de cette saison estivale». Il en profite pour exhorter à plus d’implication de tous les acteurs concernés à la concrétisation des orientations pour hisser notre tourisme au rang des pays ayant une vraie industrie touristique grâce au professionnalisme de tous. Un message fort est lancé par le ministre à notre communauté installée à l’étranger à une large participation dans ce processus, conclut l’intervenant. De son côté, Sidi Saïd abonde dans le même sens que le ministre par louer tout le mérite de cette convention dans la promotion du tourisme qui est un devoir national. Les gestionnaires et syndicalistes sans oublier les journalistes sont interpellés par lui à participer dans cette perspective de relance du tourisme. Dans une longue rétrospective, il rappelle ses entretiens avec l’ex wali délégué de Sidi M’Hamed et actuel ministre du Tourisme sur la relance du tourisme grâce à l’emploi selon sa vision. Selon lui, des jeunes pourront bénéficier d’emploi durant la saison estivale et créer des ambiances solidaires avec tous les travailleurs et employés dans les structures hôtelières pour le renforcement des liens, renchérit Sidi Saïd. Tous les éléments sont essentiels, après des pourparlers entre son organisation et le groupe HTT, poursuit le SG de la Centrale syndicale, pour concevoir cette synergie et permettre aux familles des travailleurs de créer cette ambiance inter travailleurs.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*