Accueil » Oran » Les oranais pris par la fièvre de l’Aïd El Fitr: On achète n’importe quoi et n’importe comment !

Les oranais pris par la fièvre de l’Aïd El Fitr: On achète n’importe quoi et n’importe comment !

Avant et depuis le début du mois de Ramadhan, une frénésie sans pareille s’empare des familles oranaises à la quête des achats des effets de l’Aïd qui ne s’interrompent pas la journée et se poursuivent après les heures de rupture du carême. Les achats de l’Aïd sont journaliers et sans délai, ce qui est une aubaine et une opportunité d’affaires notamment pour les nouveaux magasins d’effets vestimentaires du centre-ville, Akid et Choupot qui ont annoncé la couleur avec des prix plus ou moins attrayants. Cet Aïd restera probablement «unique» mais pas le dernier, en ce sens que c’est pour la première fois que le profil du consommateur a changé. D’habitude, hâtif et pressé à boucler en un seul jour les achats de l’Aïd, le consommateur prend son loisir à dénicher les produits convoités et ne ménage aucun temps afin de s’en procurer. Il ne veut pas dépenser son argent n’importe où, ce qui fait que les achats prennent une durée considérable, probablement plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Il faudra également composer avec la disponibilité des liquidités, un autre paramètre qui rend les achats interminables et sans rémission à l’approche de l’Aïd. La tension monte chez les ménages à mesure que l’Aïd approche comme si l’heure apocalyptique a sonné. «J’ai pris deux semaines pour trouver les effets de mes quatre filles. L’Aïd dernier, deux jours m’ont suffi pour les habiller», déclare une dame rencontrée dans une surface commerciale à Akid, là où les prix sont variés et concurrentiels, par rapport à ceux pratiqués par les points de vente éparpillés à travers le centre-ville. L’autre explication à l’origine de ces achats fervents et passionnants est relative à la cherté de produits à mesure qu’approche la fête.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*