Accueil » Chronique » Point de Vue: Les monstrueuses statistiques de la faucheuse des routes

Point de Vue: Les monstrueuses statistiques de la faucheuse des routes

Les routes continuent, en dépit des mesures et des contre-mesures de lutte contre les accidents, à s’asseoir avec majesté sur le trône, comme le premier et incontournable générateur de morts et de blessés au niveau national …. 35 morts et autant de blessés, juste pour les 05 premiers jours du Ramadhan… Ce sont un millier de morts et dix fois ce chiffre de blessés, affirme un récent bilan couvrant les quatre derniers mois de l’année en cours. Voilà, nous sommes devant une tragédie nationale, refusant de dire explicitement son nom… Il faut dans ce même contexte, saisir cette occasion, afin d’adresser les louanges et les sentiments de reconnaissance mérités pour les efforts déployés par les autorités compétentes. Ministères des Transports et de l’Intérieur, compagnies d’assurances, Services sécurité, etc. Mais, rien à faire, parait–il, lorsqu’il y a des gens ayant pris comme goût au jeu ludique, de se faire jeter sur la mort et sur toutes sortes de dangers aux fins tragiques. Rien ne saurait expliquer ces folies, voire ces suicides que l’on dirait volontaires et prémédités. Vraiment, nous sommes devant des situations méritant beaucoup de réflexions, voire de méditations. Puisque notre vie, notre bonne santé, notre bien-être, sont les choses les plus chères de notre existence, contre lesquels rien ne saurait être troqué, il serait donc, impensable que des gens trouvent l’occasion pour perdre comme ça, sans raison apparente, leur vie ou portant des atteintes dommageables à leur intégrité physique… Le mode de vie actuel, imposé par un certain type de civilisation, incite, certes, les gens à courir et à courir, dans une course, sans répit contre la montre… Courir pour gagner ! Et bien, gagner quoi en fait ? Gagner quoi ? De l’argent ? A quoi aura servi l’argent, après s’être donné bêtement la mort et passé aux trépas, ou bien demeuré infirme le restant de sa vie ? « Rouler doucement pour arriver sûrement », disait l’adage. C’est-à-dire arriver sûrement, sain et sauf, après avoir « savouré  avec délice » son voyage…les gens ayant réussi leurs projets, atteint leur but et réalisé leurs rêves, ce ne sont pas forcement, ceux qui courent plus vite que leurs ombres, mais plutôt ceux qui pensent bien et ayant la tête bien posée sur les épaules. Ces « acteurs » des tragédies ne savent-ils pas que le mal qu’ils se font, ne se limiterait pas à eux, mais également à leurs familles, à leurs amis et leur communauté. Hélas ! …
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*