Infos
Accueil » Sport » Elle concerne le CSA et la SSPA: Démission collective des dirigeants de l’ASMO

Elle concerne le CSA et la SSPA: Démission collective des dirigeants de l’ASMO

Alors qu’on prédisait un été calme à l’ASMO, voilà qu’une grosse tempête est venue ombrager le ciel des Vert et Blanc. Sans aucun préavis au préalable ou signe avant-coureur, les dirigeants du club de M’dina J’dida ont, en effet, annoncé leur démission collective ce jeudi.
Le motif principal est le surplus de pression exercé sur leurs épaules au moment où les aides étatiques et assistance des sponsors sont quasi-insignifiantes. ‘’Nous ne comprenons pas pourquoi on veut nous faire porter le chapeau à nous seuls. Or, jusqu’à présent, nous avons été les seuls à nous occuper du club, avec nos propres moyens financiers. Personne ne nous a aidés. Même le directeur de la jeunesse et des sports y est allé de son grain de sable en accueillant des supporters pour leur fournir de faux chiffres et leur promettre même de mettre tout en œuvre pour doter l’ASMO d’une nouvelle direction. Nous l’invitons, donc, à aller au bout de sa démarche et à ramener à l’ASMO de nouveaux dirigeants capables d’apporter un plus et de faire accéder l’équipe-première dès la saison 2018-2019’’ protestera ce proche de la direction du Club Sportif Amateur, associé, faut-il le rappeler, à la Société Sportive Par Actions dans cette démission collective. A en croire une source généralement bien informée, les responsables de l’ASMO en veulent beaucoup au directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya, qui, d’après eux, n’a pas trop aidé leur club. ‘’Même au niveau des subventions, il y a une grande différence entre nous et le club voisin d’El-Hamri. Comprenez-vous qu’on n’accorde à l’ASMO, comme aide de la DJS, que 1,3 milliard de centimes alors que le Mouloudia en a obtenu pas moins de 3,3 milliards de la même direction de la jeunesse et des sports ? Ce n’est pas logique, d’autant plus qu’on nous fixe comme objectif l’accession parmi l’élite professionnelle’’ soulignera encore la même source. Une démission collective qui risque, faut-il le souligner, de mettre en situation dangereuse le club de M’dina J’dida, déjà en retard en matière de recrutement et qui ne devrait, certainement pas, faire partie des favoris pour l’un des trois billets donnant droit à l’accession en Ligue 1 à l’issue de la saison 2018-2019.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*