Accueil » Oran » Afin de faire face aux dépenses de Ramadhan: Le prêt sur gage pour sauver les plus démunies

Afin de faire face aux dépenses de Ramadhan: Le prêt sur gage pour sauver les plus démunies

Le Ramadhan et le mois de tous les paradoxes car il arrive même que certaines femmes mettent en gage leurs bijoux en or afin de faire face aux dépenses de ce mois «coûteux». Et pourtant, ce mois sacré est synonyme de piété et de tolérance. C’est la période où toutes les économies, amassées au cours de longs mois de labeur, sont épuisées. Tous les matins, l’agence de BDL sise au centre-ville est étouffée de clients. Devant les guichets, des centaines de femmes attendent leur tour pour hypothéquer leurs biens. Des clientes venues pour bénéficier d’un prêt sur gage contre leurs bijoux. ’’Les conditions de gage de bijoux en or ont changé, le prix du gage du gramme d’or est passé de 1 000 Da à 2 000 Da, le nombre de clients a vraiment doublé’’, a constaté un habitué de la banque. La plupart des femmes ont hypothéqué leurs bijoux plusieurs jours avant le Ramadan et continue de le faire pour face au coûteuses dépenses. D’autres ont préféré se préparer d’avance pour ce mois et faire leurs achats en toute tranquillité, par voie de conséquence ont hypothéqué leur bien. Ces citoyens qui se trouvent dans le besoin et ils sont nombreux, sont donc pris entre le marteau et l’enclume. Recourir au prêt sur gages, s’endetter auprès des proches, quitte à perdre leur estime, vendre leurs bijoux de famille et se retrouver sur la paille, ou se laisser tenter par un emprunt auprès des usuriers et passer des années à payer une dette qui aura atteint plus de trois fois son montant initial. Ainsi, pour bon nombre de ces ménages, le moyen le plus sûr et moins risqué, pour ceux qui veulent s’en sortir sans trop de dégâts, reste le prêt sur gages. Cette formule, héritée de l’ex-Crédit municipal, lors de la première restructuration du secteur bancaire, est une activité traditionnelle et exclusive de la BDL qui assure ce genre de crédit aux citoyens en difficulté et non bancable.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*