Accueil » Régions » Point de presse du DG de l’OPGI de Relizane: Un taux de recouvrement de 46,05% alors que la moyenne nationale est de 45%

Point de presse du DG de l’OPGI de Relizane: Un taux de recouvrement de 46,05% alors que la moyenne nationale est de 45%

Dans un point de presse, M. Mahfoud Benchenouf, Directeur général de l’OPGI de la wilaya de Relizane, a amplement parlé du problème de recouvrement des créances qui enregistre une évolution remarquable, bien apprécié cette semaine par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, lors de sa visite dans la wilaya de Relizane. En effet, les créances qui étaient au début de l’exercice 2015 de l’ordre de 1.100.889.013,93 dinars, ont été ramenées à 646.042.739,71 dinars au 31 mars 2018, soit une diminution de 454.846.274,22 dinars. Le taux de recouvrement est donc de 46,05%. Comparé à celui de l’échelle nationale qui est que de 45% et à celui des autres wilayas du pays, celui de Relizane est considéré comme l’un des meilleurs grâce au travail effectué à savoir la mise en place d’une série de mesures pour encourager les locataires insolvables à régler leurs factures, en plus des opérations de rééchelonnement des créances, les commissions mixtes, le système du porte-à-porte et la sensibilisation à travers la radio locale de Relizane. Les locataires ne répondant pas aux injonctions de l’OPGI sont aussitôt traduits en justice qui leur fixe des délais pour régler les loyers impayés. Dans le cas contraire, ils risquent de se voir expulser des logements qu’ils occupent mais le recours à la justice reste l’ultime action selon M. Benchenouf. Dans ce contexte, la justice a statué jusqu’à l’heure sur 58 dossiers parmi les 160 affaires pendantes devant elle, concernant les récalcitrants. Les personnes condamnées se sont pliées aux décisions de justice et ont fini par accepter de payer selon un calendrier accordé par l’OPGI par le biais d’un paiement par tranches, même lorsque les créances impayées sont importantes. M. Mahfoud Benchenouf et depuis son installation à la tête de l’OPGI de Relizane a mis, donc, en ligne de mire le recouvrement de ses créances auprès des locataires. Un véritable problème pour cette institution étatique, pourtant, l’office accorde toutes les facilités aux locataires pour payer leurs redevances, à travers les tranches de remboursement et selon la durée du retard. L’OPGI de Relizane enregistre également une amélioration très remarquable soit sur le plan de la réception des logements et aussi la remise des clefs qui est de 8.500 en 2018, ajouté à cela, l’important taux de régularisation des dossiers de cessation qui est considéré comme l’un des meilleurs où Relizane est l’une des premières wilayas dans l’assainissement de cette situation ainsi que la régularisation des indus occupants, c’est-à-dire les gens qui ont occupé les logements sans papiers dans différentes circonstances notamment durant la décennie noire. A ce sujet, et conformément aux instructions de Madame le wali, 3.200 dossiers ont été traités parmi les 4.100 dossiers soumis à l’étude. Le Directeur général de l’OPGI a indiqué aussi au cours de ce point de presse que les bénéficiaires de logements ayant pris possession des clefs, ont été satisfaits de la qualité de leurs logements qui constitue pour nous, disait-il, une condition sine qua non dans la réalisation de nos projets. «Nos efforts s’articulent autour de la nécessité de réaliser et d’une manière parfaite, les programmes sociaux de l’Etat conformément aux instructions de notre ministère de tutelle et les orientations et le suivi inlassable de Madame le wali qui ne ménage aucun effort à nous soutenir et nous guider », conclut M. Mahfoud Benchenouf, Directeur général de l’OPGI de Relizane.

À propos Abed Zeggai

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*