Accueil » Actualité » La Journée internationale est célébrée le 05 mai de chaque année: Le dur métier de sage-femme

La Journée internationale est célébrée le 05 mai de chaque année: Le dur métier de sage-femme

Une sage-femme si elle est bien formée, peut sauver des vies humaines. Un dur métier, une noble mission certes mais qu’en est-il du prix? Pourtant, elle fournit des informations cruciales servant la santé sexuelle ou reproductive d’une malade qui est le prélude aux soins thérapeutiques. Principale prestataire de soins au chevet d’une femme malade, la sage-femme est aujourd’hui au centre des débats. Ella passe souvent «inaperçue» devant les autres catégories telles que les médecins généralistes ou les chirurgiens. Elle jouit cependant d’un rôle balistique dans l’évolution de l’état d‘une malade. Pivot essentiel des services de maternité des hôpitaux du pays et des cliniques spécialisées dans les accouchements, elles sont souvent «les femmes de l’ombre» de la santé. Leur rôle extrêmement important est reconnu par tous. Pour la simple raison que la sage-femme est omniprésente dans les périodes pré ou post-grossesse. Le sort d’une maman qui accouche ou d’un bébé naissant dépend beaucoup de la qualité des soins qu’elle prodigue. C’est de sa façon dont elle se conduit devant une maman ou un bébé que dépend aussi l’avenir matrimonial d’un nouveau foyer. Malheureusement, elles ne sont pas toujours prises en considération comme il le faut. Même dans des pays en développement, on manque de sages-femmes, rappelle l’ONU. La sage-femme a besoin d’être formée et de suivre des séminaires d’amélioration de leurs prestations pour être au diapason des normes mondiales. Les sages-femmes ont fêté leur Journée mondiale. Elles sont essentielles à la prestation de soins de qualité aux femmes et aux nouveau-nés. L’ONU qui leur a dédié un hommage singulier, rappelle le rôle des sages-femmes. A l’occasion de la Journée internationale de la sage-femme qui coïncide avec le 5 mai, la question de reconnaissance du sacrifice consenti par cette catégorie du corps paramédical, revient. « Les sages-femmes (de même que les personnes qualifiées en obstétrique) sont les principales prestataires de soins auprès des femmes et de leurs nouveau-nés au cours de la grossesse, du travail, de l’accouchement et de la période post-partum », indique dans un communiqué l’agence spécialisée des Nations Unies en matière de santé reproductive, l’UNFPA. « Une sage-femme bien formée est en mesure de fournir des informations et des services en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des soins prénatals, des soins obstétricaux visant à sécuriser l’accouchement et des soins post-partum/postnatals », ajoute l’agence onusienne. Pourtant, l’UNFPA note que les sages-femmes font défaut dans de nombreux pays en développement et c’est dans les régions où les besoins sont les plus importants que la pénurie est la plus marquée. L’agence spécialisée des Nations Unies travaille aux niveaux mondial, régional et national pour étendre les services de sages-femmes, soutenir les efforts de formation et fournir du matériel aux institutions de sages-femmes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle également à l’occasion de la Journée internationale de la sage-femme que « toutes les femmes et les nouveau-nés ont droit à une qualité de soins qui favorise le respect et la dignité ». « Les faits montrent que les sages-femmes formées et qualifiées selon les normes internationales, peuvent fournir 87% des services dont ont besoin les mères et les nouveau-nés », ajoute l’OMS. Les femmes ayant bénéficié d’une continuité des soins recommandée par l’OMS et bénéficiant d’une sage-femme, connaissent une réduction de 24% des accouchements prématurés, sont 16% moins susceptibles de perdre leur bébé et déclarent être plus satisfaites de leur accouchement. « Nous devons travailler pour faire en sorte que toutes les femmes aient accès à la continuité des soins dispensés par une sage-femme formée et certifiée », souligne l’OMS.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*