Accueil » Régions » Saïda, journée mondiale de la presse Le wali rencontre la presse locale

Saïda, journée mondiale de la presse Le wali rencontre la presse locale

Les représentants de la presse écrite et parlée ont été invités, ce jeudi 03 mai 2018, journée de la liberté d’expression, à une rencontre avec le wali qui était accompagné du SG de wilaya, les chefs de daïra ainsi que quelques directeurs de l’exécutif en vue d’un échange sur la situation économique et sociale de la wilaya et les urgences auxquelles il doit être accordé un intérêt particulier.
Le chef de l’exécutif a, dans son allocution de bienvenue, souligné le rôle de la presse dans la cité et ses propos ont porté sur des sujets en rapport avec le développement local dont les problèmes relatifs au logement, à la santé, à l’aménagement urbain, aux conditions de scolarisation dans certaines zones rurales…
Son timing n’a en aucune manière échappé à la perspicacité de plus de 30 représentants de la presse écrite dont certains ne se montrent que le jour d’une cérémonie officielle comme celle du 03 mai. Persuasif et pragmatique dans sa démarche et dans un discours franc et direct, le wali Louh a levé le voile d’ombre sur des sujets faisant l’actualité locale en balayant d’une séquence récapitulative de ce qui a été réalisé depuis son arrivée officielle à la tête de la wilaya qu’il porte dans son coeur, selon les témoignages de ses proches collaborateurs, de ce que ne l’a pas été et ce qui le sera.
A l’intention de ses « Hôtes du Jour », il soulignera sa volonté de travailler dans la transparence et sa totale disponibilité à faire de la presse un partenaire à part entière. Il ajoutera que «le rôle des médias», le 4ème pouvoir, comme il l’a répété une dizaine de fois au cours de cette rencontre, «est devenu si important dans la vie d’une nation qu’il se fera un devoir de participer aussi régulièrement à des rencontres avec les directeurs de l’exécutif», dira-t-il.
Jeudi dernier, journée de la liberté d’expression, le wali Louh Seif-El-Islam a opté pour un déverrouillage et une fluidité de l’information. Sans être prodigue de promesses, la problématique des relations administration-citoyen a été aussi abordée avec une vraie vision sur certains dossiers qui touchent au cadre de vie et à l’environnement immédiat du citoyen. Mais pour cela, il ne peut à lui seul avoir raison de ces multiples problèmes qui affectent la wilaya et c’est pour cette raison qu’il attire l’attention de la presse sur sa part de responsabilité. «Je vous demande de dénoncer en toute objectivité le déséquilibre social et le négativisme dans le respect de la déontologie», dira encore une fois le wali Louh.
En somme, durant cette rencontre-conviviale, le wali a prononcé des paroles de bénédiction à l’égard de la presse.
Soulignons que ces propos gratifiants viennent à point nommé pour rappeler le rôle constructif du localier ou correspondant-journaliste au moment où certains d’entre-eux rencontrent des déboires face au dur quotidien de la vie. A la fin de cette cérémonie captivante à plus d’un titre, un repas copieux fut offert aux nombreux correspondants suivi de cadeaux symboliques. Allez, bonne fête les gars !

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*