Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue: Sommet sans sommités

Point de Vue: Sommet sans sommités

Un autre Sommet arabe va se tenir à Dhahran, en Arabie saoudite. Un Sommet qui fera plutôt faire rire de lui que de parler de lui. Un Sommet qui aura du mal à se tenir bon, sera tenu où le monde arabe vit des circonstances qui n’ont jamais été aussi difficiles et regrettables …. Un Qatar assiégé par ses voisins limitrophes, une Syrie où Iraniens, Russes, Turcs et Américains s’entredéchirent….Un Irak presque sous occupation iranienne qui ne dit pas franchement son nom…Une bande de Gaza qui entre dans dixième année d’un siège asphyxiant par l’entité sioniste et sous l’oeil passif et hébété de l’opinion internationale. Au sud un Yémen devenu terrain de règlement de compte entre Saoudiens et Iraniens. Une Libye qui n’arrive toujours pas à trouver la porte du salut, alors qu’elle est dans sa sixième année de guerre fratricide entre fractions armées dont chacun se croyait l’unique détenteur de la vérité salutaire du pays…Même l’Egypte, le plus grand pays, ne vit pas totalement dans la paix .C’est plutôt une paix qui se mène à hue et à dia. En Egypte, la violence donne plutôt l’impression qu’elle refuse de s’exprimer clairement …Les Sommets arabes tels que nous les avons connus dans le passé, ne vont guère servir d’occasion pour pratiquer des réconciliations et apprendre à penser en commun. Cela va sûrement être une occasion pour raviver les tensions et réanimer les animosités…Hélas, les Arabes – je voudrai plutôt dire les régimes – semblent être dépassés par leurs problèmes, y compris leurs petits problèmes. Exceptés deux ou trois pays parce que riches et comptant des démographies insignifiantes, ils ont réussi à créer un semblant de confort pour leurs citoyens. Pour le reste, le citoyen arabe aura à choisir entre la misère et la fuite pour d’autres cieux. Bien que le Monde Arabe soit réputé pour ses richesses inestimables à en envier plus d’un, le niveau de vie ne veut pas quitter le stade tiers-mondiste. La totalité des régimes arabes qui mènent la barque dans ces infortunés pays, sont taxés comme étant des régimes ne jouissant d’aucune légitimité politique. La plupart sont venus au pouvoir par des moyens de violence ou de filouterie politique. Il n’y a que du bluff, de la démagogie, du culte des personnalités idoles. Ce n’est pas un vain mot lorsqu’on raconte que les régimes arabes se sont « hypothéqués » aux grandes puissances. Donc, ces Sommets qui se répètent, cette Ligue Arabe n’irait servir à rien en somme. Et, c’est prouvé d’ailleurs.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*