Infos
Accueil » Monde » 6ème conférence sur le droit des peuples à la Résistance (le cas Sahraoui): Un Referendum pour 2018?

6ème conférence sur le droit des peuples à la Résistance (le cas Sahraoui): Un Referendum pour 2018?

Les rédacteurs de communiqué qui a sanctionné cette clôture ‘par interpeller les Nations unis sur le retrait immédiat du Maroc des territoires sahraouis occupés par le Makhzen. Dans ce communiqué adressé aussi à L’Union Africaine, à l’Union Européenne, au parlement européen et à tous les espaces politiques multilatérales pour le règlement de la question de colonisation de la RASD par l’organisation du Referendum qui traîne encore depuis des lustres pour libérer cette dernière colonie des griffes de son colonisateur qui n’est autre qu’un pays voisin et frère qu’est le Maroc. Il est aussi fait état d’interpeller les gouvernants des pays européens et notamment la France et l’Espagne qui bloquent le processus d’autodétermination du peuple sahraoui par l’application du Referendum conformément aux résolutions 14/15. Dans cette déclamation de clôture, il est important d’interpeller sur l’impératif organisation dans l’immédiat du Referendum auquel aspire ce peuple suffisamment malmené par interpeller aussi sur les violations des droits de l’homme, sur la libération des prisonniers de guerres dans les territoires occupés, sur la question des disparus, sur la cessation par l’UE et aussi la COFACE d’exploiter les richesses du Sahara Occidental. Sur cette lancée, les participants à cette conférence internationale exhortent aussi L’Union européenne à se déterminer et mieux se positionner, face à ce conflit, entre ces deux belligérants, qui perdure depuis 45 ans. Les magistrats de la cour international sont aussi exhortés à faire toute la lumière *sur cette colonisation sans oublier les Magistrats des cours pénales pour statuer en toute objectivité sur la cause sahraoui dernière colonie du continent africain. Néanmoins la position de l’Union africaine a été fortement saluée. L’émissaire Horst Kohler doit être soutenu par les pays européennes dans sa mission, entre autres, la France et l’Espagne y compris pour les Gouvernants pour la poursuite de sa mission. La cérémonie de clôture a été un vrai succès. Elle a été couronnée par une série de témoignages poignants des activistes sahraouis dont Moutwakel et Soukaina Chitahlou, venus de Dakhlaa et de Samara dans les territoires occupés par le Maroc pour témoigner de la résistance de ce peuple opprimé et dont la riposte est imminente par affirmer qu’ils n’existent pas d’indépendance sans résistance et qu’il est urgent pour eux d’innover dans leur manière de se battre par une résistance pacifiste. Sur les violations des droits de l’homme et sur les exactions commises contre les femmes et les jeunes par interpeller la MINURSO sur la préservation des droits de l’homme. Dr Layachi président du CNASPS a eu le mot de la fin de cette conférence internationale en présence du président Brahim Ghali président de la RASD et une centaine de participants venus de 53 pays, des amis de la République dont Pierre Galand, Dr Gian Franco Fatorini, Me Gilles Devers sans oublier Rabotez Rodrigo et la participation pour la premier fois des pays arabes dont Laila Badia venue spécialement du pays des cèdres le Liban. Les participants ont salué la position ferme et constante de l’Algérie à soutenir le peuple sahraoui en quête de liberté et de solidarité et évidemment d’indépendance pour poursuivre son appel à l’instar de la communauté internationale afin d’œuvrer en toute diligence aux résolutions et décisions onusiennes y afférentes. Enfin, le fils de Nelson Mandela a surpris la salle et les présents par son discours enflammé imprégné de la résistance contre l’Apartheid mené par son père Nelson sous les ovations de la foule.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*