Accueil » Oran » Tout pour booster l’économie locale: Le patrimoine à la loupe

Tout pour booster l’économie locale: Le patrimoine à la loupe

Un recensement des biens vacants du patrimoine ainsi que des locaux «inexploités» de la wilaya, est en cours depuis plusieurs mois dans le cadre d’une vaste opération de mobilisation et de recouvrement des ressources génératrices de revenus, a-t-on appris de sources concordantes. Cette mesure a permis dans une première étape d’évaluer la situation de recouvrement des loyers de certains logements locatifs de l’OPGI dans divers quartiers de la périphérie d’Oran comme Yasmine et hai Nour. Les locataires concernés ont commencé à recevoir leurs convocations depuis près de deux mois afin de se rapprocher des agences concernées de l’office de gestion et de promotion immobilière afin d’honorer leurs créances en termes de paiement des loyers accumulés depuis plusieurs mois selon les mêmes sources. De même que des calendriers à échéanciers de paiement ont été établis par ces agences dans le cadre des mesures de facilitations. D’autre part, on a appris qu’un recensement du patrimoine et des locaux est en cours afin de déterminer les biens qui font l’objet d’arrêtés d’exploitation pour booster l’économie locale. Concernant le patrimoine colonial de la wilaya, un recensement est en cours en vue de sa classification. Il semble également que les choses évoluent progressivement vers l’amélioration des revenus des collectivités territoriales des wilayas dans le cadre des mécanismes de la fiscalité locale et ce, suite aux instructions du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire. Récemment, les maires et les présidents d’APW ont été destinataires d’instructions pour aller de l’avant et améliorer la gestion des collectivités territoriales suite au renforcement de leurs prérogatives décidé par l’Etat. Justement, la prise en charge sur le plan de la fiscalité locale et territoriale, des questions des sources de revenus des patrimoines, des biens et locaux «inexploités», s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement de donner une assise financière confortable aux collectivités dans une conjoncture économique marquée par la rationalisation de la dépense publique et la mise en pratique des «leviers légaux» de l’investissement de façon à concourir à une «gestion financière et économique» équitable des biens et patrimoines des collectivités territoriales.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*