Accueil » Régions » Ils sont 22.500 recensés à Béjaïa: Le nombre d’handicapés en perpétuelle augmentation

Ils sont 22.500 recensés à Béjaïa: Le nombre d’handicapés en perpétuelle augmentation

A l’occasion de la commémoration de la journée nationale des personnes handicapées, qui coïncide avec le 14 Mars de chaque année, l’on parle et on met sous les feux de la rampe, le temps de cette journée, cette frange de société qui vit, force est de constater, dans la précarité au quotidien. Mai force est de constater qu’après cette commémoration, pareille d’ailleurs à celle du 3 décembre, les handicapés sombrent dans l’oubli et la précarité. Ils sont 22 500 handicapés, du moins ceux recensés par la direction de l’action sociale (DAS) de la wilaya dont les handicapés mentaux viennent en tête du classement avec 11 000 personnes. Des chiffres qui sont bien sûr en deçà de la réalité, un avis largement partagé par les associations de handicapés, qui sont unanimes à dire que «c’est des chiffres insignifiants qui n’ont rien à voir avec la réalité ». La réalité est bien entendu autre, nombreuses sont les personnes handicapées qui ne sont pas inscrites auprès des institutions officielles de l’État. «Il y’a bel et bien beaucoup d’handicapés qui ne sont pas recensés à ce jour », nous dirons certains responsables associatifs en assurant que les services de l’État ne prennent en considération que « les handicapés qui ont bénéficié de la modique allocation, alors que beaucoup d’autres ne sont pas recensés et vivent dans l’oubli le plus total ». Se fiant toujours aux chiffres officiels, 75% des handicapés bénéficient de la couverture sociale directe ou par tierce personne, ce qui est qualifié aussi « d’insuffisant pour les handicapés », une tranche de société qui attend « une meilleure prise en charge », relève encore les représentants du mouvement associatif. « Peut-on vivre avec une allocation de 4000da ? », C’est une question qui revient comme leitmotiv chez les personnes handicapées que nous avons interrogées qui ne cessent d’appeler à une meilleure prise en charge. Il convient de rappeler que la wilaya de Béjaia compte 6 centres spécialisés de prise en charge des handicapés, qui s’ajoutent à 5 autres gérés par le mouvement associatif, des structures qui s’occupent de la prise en charge pédagogique des inadaptés mentaux et les sourds-muets. «Une couverture insuffisante », juge encore les associations des handicapés, en relevant le nombre important d’handicapés qui « attendent toujours une place pour la formation et les facilités d’accès dans les établissements spécialisés ». En dépit des efforts de l’État pour la prise en charge de cette frange de société, les handicapés dits lourds sont toujours en attente d’un geste fort en leur direction, notamment en ce qui concerne l’ouverture d’un centre spécialisé pour adultes, une infrastructure inexistante dans la wilaya de Béjaia. Pour la commémoration de cette date, le wali de Bejaia, Mohamed Hattab, a assisté aux festivités à la maison des associations, sise à la cité Remla, où sont distribués des fauteuils roulants et des motocycles au profit des handicapés.

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*