Accueil » Régions » 2ème édition du séminaire sur l’économie de l’énergie à Mostaganem: «L’énergie la moins chère c’est celle que l’on ne consomme pas»

2ème édition du séminaire sur l’économie de l’énergie à Mostaganem: «L’énergie la moins chère c’est celle que l’on ne consomme pas»

Aujourd’hui, on réalise que la consommation excessive d’énergie pose des problèmes à long terme car la demande d’énergie augmente logiquement à cause de la croissance démographique. L’élargissement du tissu industriel du pays est également un facteur qui pousse à l’augmentation de la demande des besoins énergétiques. Par conséquent il est opportun de porter une réflexion profonde sur la question de l’économie de l’énergie. C’est justement la thématique centrale du séminaire qui s’est tenu aujourd’hui à Mostaganem, organisé par la SARL ALGERIAN POWER GROUP, en collaboration avec la Direction de l’environnement de la Wilaya. Un évènement qui, de part son intérêt économique, a drainé une assistance venue en nombre de plusieurs wilayas. En marge de la manifestation proprement dite, des sociétés qui travaillent dans le secteur de l’énergie avaient occupé l’espace exposition, notamment  »La Câblerie Algérienne Sidi Bendehiba » de Mesra. Des conférenciers ont intervenu sur la problématique de la consommation excessive de l’énergie. On a abordé le sujet de l’énergie qui est le produit de l’énergie primaire à laquelle on soustrait toutes les pertes énergétiques qui ont eu lieu au cours de sa transformation. Mais on se rend compte que le problème, c’est que ces transformations conduisent forcement à une perte d’énergie à chaque étape du processus: l’énergie secondaire consomme de l’énergie primaire. Cette consommation énergétique est de plus en plus alarmante car abusive. Dans une autre intervention on s’est focalisé sur les impacts négatifs sur l’environnement et on a abordé les raisons de l’économie de cette énergie. Ensuite on est revenu sur les objectifs d’une telle politique. Cela se résume sur la réduction de la consommation d’Energie, le recours aux énergies renouvelables, la réduction des gaz à effet de serre et enfin l’atténuation des effets des changements climatiques. Pour ce qui est des actions à entreprendre pour arriver à ces objectifs, il a été question d’entreprendre d’abord des actions avec les collectivités locales. Economiser de l’énergie c’est procéder d’abord à la sensibilisation des collectivités territoriales, des entreprises, des associations et des citoyens lesquels doivent associer leurs efforts pour développer des territoires à énergie positive. Ceci va aller vers l’engagement d’une démarche permettant d’atteindre l’équilibre entre la consommation et la production d’énergie à l’échelle locale en réduisant les besoins d’énergie au maximum. Sans oublier, bien sûr, de favoriser l’efficacité énergétique et viser le déploiement d’énergies renouvelables. Ces approches par la sensibilisation doivent s’organiser à travers des assises locales, régionales et nationales sur l’économie d’énergie auprès des collectivités locale. Tout ceci doit faire l’objet d’opérations d’évaluation visant à atteindre les résultats escomptés. Chaque intervenant lors de cette rencontre a donné des recommandations sur la problématique permettant de faire adopter aux consommateurs des réflexes pour éviter le gaspillage d’énergie. De l’éclairage public à la consommation domestique, allant jusqu’à l’utilisation des lampes LED, l’Association Nationale de protection des consommateurs (APOCE) présente à l’évènement a averti des dangers encourus sur l’utilisation de certains produits nuisibles pour la santé du consommateur. A la fin des deux panels, des débats et des recommandations très instructifs ont valorisé la rencontre.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*