Accueil » Oran » Un mort dans une explosion dans un dépôt de vente de gaz butane: On a frôlé la catastrophe à Oran

Un mort dans une explosion dans un dépôt de vente de gaz butane: On a frôlé la catastrophe à Oran

C’était prévisible faute d’un contrôle rigoureux des services concernés. Avant-hier, aux environs de 19 heures, le quartier Boulanger dans la ville d’Oran, a été secoué par de très fortes déflagrations et explosions d’une dizaine de bouteille de gaz butane. Ces bouteilles étaient stockées dans un local commercial situé au bas d’un immeuble de 2 étages en plein milieu de vieilles bâtisses. Ce local ne répond ni de près ni de loin aux conditions exigées par la réglementation. Selon des informations recueillies sur les lieux, l’explosion est certainement due à un incendie qui s’est déclaré à l’intérieur de ce local. Les bouteilles ont dues chauffer ce qui a provoqué leur explosion. On déplore la mort d’une fille âgée de 21 ans, issue de la wilaya de Tlemcen, hébergée par ces copines stagiaires au niveau d’un centre de santé. La victime a été découverte dans un état de choc. Evacuée aux services des urgences, la victime est décédée suite à une asphyxie au monoxyde de carbone. Alertés, les hommes de feu de la direction de la protection civile, ont mis en place un important dispositif de secours pour palier à toute surprise. On compte 77 secouristes tous grades confondus, 4 camions anti-incendie, 9 camions citernes d’approvisionnement en eau ainsi que quatre ambulances dont une médicalisée. Après plus d’une heure de bataille avec les flammes, les pompiers ont réussi à écarter tout danger. Sur les lieux, le constat est amer qui impose des questions sur les services de contrôle. Comment peut-on fermer les yeux sur ce genre de commerce au milieu des bâtisses dans un quartier populaire où les normes de sécurité sont plus que nulles. Pour l’heure, rien n’a filtré si ce vendeur de bouteilles de gaz butane a bien le droit d’exercer cette activité soumise à une réglementation. Seule l’enquête peut faire la lumière sur les responsabilités. On apprend aussi que le wali d’Oran est arrivé sur les lieux pour constater de près les dégâts. Le lendemain, le premier responsable de la wilaya d’Oran, a instruit ces services de mobiliser 03 brigades pour recenser tous les vendeurs de ces bouteilles de gaz à travers la ville d’Oran et de prendre les mesures nécessaires. On compte à Oran 54 vendeurs détenteurs d’une autorisation délivrée par Naftal, nous dit-on.

À propos A.Kader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*