Accueil » Régions » La secrétaire nationale de l’UNFA à Sidi Bel-Abbès: «Si nous sommes là, c’est pour l’Algérie»

La secrétaire nationale de l’UNFA à Sidi Bel-Abbès: «Si nous sommes là, c’est pour l’Algérie»

A lancé la secrétaire nationale de l’Union nationale des femmes algérienne, à partir de Sidi Bel-Abbès, à l’occasion de la journée mondiale de la femme qui s’est tenue à la maison de la culture «Kateb Yacine» sous le thème «le rôle de la femme algérienne dans le développement économique du pays », en présence du premier responsable de l’exécutif, Hachani Tahar, des autorités locales, civiles et militaires, devant une marée de femmes lors de la rencontre régionale qui a regroupé les adhérentes et responsables des bureaux de wilayas de l’ouest du pays à savoir Oran, Sidi Bel-Abbès, Mascara, Saïda, Tlemcen… La secrétaire nationale, accompagnée d’une forte délégation féminine du Bureau national, n’a pas manqué de mettre en relief les acquis de la femme sous la gouvernance du président de la République Abdelaziz Bouteflika, avant de glorifier par l’occasion les réalisations dans les secteurs économiques, culturels, sociaux et politiques à l’échelle nationale et internationale. La responsable de l’Union nationale des femmes algérienne a d’autre part, durant son intervention, salué non seulement le courage et le dévouement de la femme algérienne pour l’Algérie mais aussi la sagesse et la bonne gouvernance du président de la République qui a permis à la femme de prendre ses responsabilités de part sa présence dans les différents secteurs économiques sociaux et culturels au même titre que l’homme mettant en relief les droits acquis de la femme avec un taux de participation de 31% dans la scène politique et de se hisser au premier rang africain et au 26ème rang mondial. Dans la lancée du discours, Mme Nouria Hafsi n’est pas passée à côté de la concorde nationale qui a permis à l’Algérie non seulement de retrouver sa stabilité mais aussi de signer son retour sur la scène internationale et de jouer son rôle pour la paix et la sécurité nationale et internationale… Durant cet hommage, plusieurs prestations musicales avec des chorales de chants patriotiques interprétés par des élèves d’écoles ont été chantées en l’honneur de la fête des femmes et en hommage au moudjahidate de la guerre de libération nationale, martyres ou encore en vie, à celle qui œuvrent dans les rangs de l’ANP, de la police, de la gendarmerie et ont investi des secteurs autrefois réservés à l’homme. La responsable de la composante féminine a clôturé son discours en chantant accompagnée de l’assistance le chant patriotique «Min jibalina».

À propos M.N.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*