Accueil » Chronique » Point de Vue: Le civisme: ça manque! Autant en emporte le vent

Point de Vue: Le civisme: ça manque! Autant en emporte le vent

L’absence des comportements civiques dans la société, se fait voir de loin… Pourquoi nos relations sont-elles si tendues, si caractérisées par la violence et l’égoïsme enfantin. L’on se chamaille pour le moins et pour le plus…Un petit tour dans la façon dont nous gérons nos immeubles et nos bien publics, pourrait bien traduire l’image exacte sur le niveau déplorable de notre civisme. Deux facteurs destructifs se sont, par malheur, alliés afin de dégénérer sur cet affligeant résultat : Une société séparée par une année-lumière de la conception moderne dont une communauté de citoyens engagés à cohabiter ensemble sur un espace géographique déterminé. Cette cohabitation ne saurait réussir sans le respect par l’ensemble de la communauté de certaines règles. Ensuite, il y a les pouvoirs publics qui devraient intervenir, avec la force de la loi, au cas où les règles de cohabitation sont piétinées par les uns ou les autres. Dans nos cas, ces deux facteurs sont présents. Et ce qui est malheureusement constaté sur le tas, n’est autre que les conséquences logiques de cette situation d’alliance. Les spécialistes du génie civil et du bâtiment, sont unanimes quant à la nécessité d’entretenir un bâtiment, exactement et de la même façon, comme l’on se préoccupe d’un être humain ou d’un animal. Il n’est pas concevable que l’on construit un immeuble, le faire occuper par des locataires et puis l’on s’en aille pour le laisser au gré des folies et des humeurs, des bons et des méchants. Autrefois, il y avait des concierges dans chaque immeuble, dont la mission consistait avant tout de s’occuper de l’état de l’immeuble, de la sécurité des locataires et répondre à ses sollicitations et à ses exigences. C’était le confident de l’ensemble des locataires. Maintenant avec la disparition des concierges, les immeubles sont devenus ce qu’ils sont devenus. La dégradation n’a pas touché uniquement les anciens bâtis hérités de l’époque coloniale ; des HLM, tels que les cités Lescure, Perrier, Elhayat entre autres…., Mais même les nouveaux immeubles et les nouvelles cités, récemment livrés aux bénéficiaires sont également touchés par une «politique», l’on dirait «préméditée» de nonchalance. L’on avait bien parlé, il y a un bon moment, de la création d’une police de l’urbanisme… Personnellement, je n’ai jamais vu cette police réagir sur place, dans les massacres qui se perpétraient quotidiennement au vu et au su de tout le monde. Prévenir, c’est mieux que guérir…Il faut donc appliquer cette sagesse sur la politique de gestion des immeubles où des citoyens son logés…Même si ces citoyens – façon de parler- présentent de grandes carences en matière de civisme. Il faut que l’Etat en tant qu’Etat vienne combler ces carences.  alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*