Accueil » Oran » Le problème prend des proportions alarmantes: Les usagers se font malmenés dans les bus

Le problème prend des proportions alarmantes: Les usagers se font malmenés dans les bus

La situation est devenue insoutenable pour les usagers des lignes desservants plusieurs quartiers à Oran. Pour les spécialistes, le problème ne pourrait être résolu qu’avec l’élaboration d’un cahier de charge, qui impose aux propriétaires de bus d’employer des chauffeurs d’un certain âge ayant passé plusieurs stages dans ce domaine. En effet, l’anarchie règne en maître dans les différentes artères d’Oran, et qui est à l’origine, ce sont les bus qui desservent les différentes lignes à El Bahia. ‘’Avec ces bus, qui fusent dans tous les sens, au volant desquels, des maniaques obsédés par un ego, irresponsables, nous ne pouvons que déplorer cette situation tragique dans laquelle se trouve le transport urbain à Oran. En effet, on trouve tous les maux allant au non-respect des normes jusqu’aux accidents mortels, et ce n’est pas les exemples qui manquent’’, regrette un citoyen qui dénonce au passage la nonchalance des autorités locales. Des stationnements dans des arrêts non conformes et de manière aléatoires, des attentes infernales passées dans des bus où les chauffeurs ne prêtent guère attention aux doléances des passagers et parfois avec la peur au ventre, voilà ce qu’endurent les habitants d’El Bahia que ce soit dans la matinée pour se diriger sur lieu de leur travail où en fin d’après-midi pour rentrer à domicile. D’ailleurs, il suffit de regarder les chauffeurs en état de conduite pour être dissuader’’, enchaîne une dame, qui demande aux autorités d’accomplir leur travail convenablement, car selon ses propos c’est à cause du laissé aller que cette situation, des plus gênantes, perdure. D’autres préfèrent avoir à faire à des clandestins, même en dépensant des sommes exorbitantes. En effet, l’insécurité et le non-respect du code de la route ont fait que certains demandent les services des propriétaires de véhicules, dont certains de luxe, à qu’ils font confiance.
Devant cette situation, les diverses directions à Oran se rejettent l’accusation. De son côté, la direction du Transport stagne sur le fait qu’elle n’a pas les moyens juridiques pour dissuader les mauvais intentionnés et qu’elle ne peut pas contrôler ces bus car ce n’est pas de ses prérogatives.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*