Accueil » Oran » 1er Forum de l’Entreprenariat Vert d’Oran: Quelle place pour les très petites entreprises ?

1er Forum de l’Entreprenariat Vert d’Oran: Quelle place pour les très petites entreprises ?

Quelle place pour les «très petites entreprises» (TPE) dans la valorisation des déchets, les énergies renouvelables et l’éco construction ? Est-ce que cela vaut la peine à une TPE d’investir et d’aller vers ces domaines dans un environnement pour le moins difficile ? Ce sont deux sempiternelles questions posées lundi par le président de l’Association de promotion de l’entreprenariat et de l’innovation (ASPEIN ), M.Hassan Rachedi lors de la conférence de presse tenue au théâtre régional d’Oran annonçant la tenue du 1er Forum de l’entreprenariat vert du 18 au 21 mars prochain. Ce Forum fera, dans une démarche inclusive, le point sur plusieurs thématiques. Il sera éventuellement une occasion pour parler de «dysfonctionnements». Il sera scindé en deux évènements majeurs simultané : la rencontre de l’économie circulaire et l’Académie de l’entreprenariat. Le premier évènement s’articulera sur la gestion des déchets et l’économie circulaire. Il verra la présence de petites et grandes entreprises, les PME, les collecteurs de déchets, les CET, les entreprises de recyclage outre les différents représentants de l’administration et d’institutions locales. Le conférencier a, dans un préambule, annoncé la réalisation d’un ambitieux programme portant lancement et accompagnement de pas moins de 20 très petites entreprises dans le domaine de gestion des déchets. Cette rencontre sera l’occasion pour les 20 TPE ayant participé au processus d’incubation (projet réalisé par ASPEIN et soutenu par la CTB Algérie) de prendre la parole devant les parties prenantes dans la collecte, le tri, l’enfouissement et la valorisation des déchets.
Ce programme d’appui a démarré il y a quatre mois de cela, a-t-il expliqué. Son objectif consiste, a-t-il dit, à renforcer les capacités managériales et techniques. En Novembre 2015, poursuit M.Hassan Rachedi, nous sommes partis d’un constat lors d’un séminaire avec bon nombre de partenaires dont le R20, après des jours d’échanges, il est ressorti que la gestion et la valorisation des déchets ne bénéficie pas d’un «modèle cohérent» sachant que le tissu économique comporte des lacunes comme certains déchets qui sont exportés au lieu d’être valorisés. Ce modèle économique consiste justement à accompagner et à accroître les capacités de très petites entreprises pour qu’elles passent au stade «d’entreprises moyennes» a précisé le conférencier. Plusieurs questions seront évoquées lors de ce premier évènement comme le leadership, les partenariats, les expériences dans la Belgique, l’un des bailleurs de l’Association. Alors qu’en ce qui concerne le deuxième évènement à savoir l’Académie de l’entreprenariat, il verra l’organisation de quatre jours de formation et de confrontations d’idées destinées aux associations qui travaillent sur les énergies renouvelables. Plus de 300 jeunes entrepreneurs étudiants et animateurs associatifs qui sont versés dans la problématique de l’économie circulaire, la valorisation des déchets, les énergies renouvelables, l’éco construction et la rénovation énergétique, seront formées à la génération d’idées de projets et les modèles d’affaires verts. 50 associations de tout le pays sont attendues outre 20 clubs scientifiques. Pourquoi ces deux évènements à la fois ? Le conférencier explique qu’il s’agit de sensibiliser les jeunes entrepreneurs et les clubs scientifiques à l’égard du respect des normes environnementales dans l’entreprenariat et mettre les passerelles entre les acteurs créatifs dans ce domaine. Un prochain Forum de l’entreprenariat vert qui promet beaucoup au bout du compte.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*