Accueil » Oran » 6ème édition de la campagne de sensibilisation contre les dangers du gaz de ville et butane: Les enfants ciblés pour mieux intéresser les parents

6ème édition de la campagne de sensibilisation contre les dangers du gaz de ville et butane: Les enfants ciblés pour mieux intéresser les parents

Afin de réduire un tant soit peu les accidents domestiques, reliés à l’utilisation du gaz, que ce soit du butane ou de ville, les services de la Société Nationale de Transport et de Distribution de Gaz et les Produits Pétroliers (NAFTAL) ont lancé, avant-hier, depuis l’école primaire de Boutlélis, la sixième édition de la campagne de sensibilisation contre les dangers du gaz. Pour une première, NAFTAL s’adresse directement aux enfants des écoles qui sont, apparemment, plus écoutés par les parents que les slogans répétés, dont le résultat n’a pas atteint le but escompté. Le choix de Boutlélis n’est pas fortuit, étant donné que la ville représente une cité relativement éloigné du chef lieu de la wilaya en plus du fait qu’elle regroupe des agglomérations, où l’utilisation des bonbonnes de gaz est très fréquente. Cette campagne se déroule en étroite collaboration avec les services de la Protection Civile et la direction de l’Education. Aussi, il va sans dire que les services de la plus importante société nationale de transport et de distribution de gaz et les produits pétroliers (NAFTAL) dans le pays semble calquer les expériences ayant apporté de résultats satisfaisants dans les pays développés, où l’interlocuteur direct dans ce genre de situation, susceptible d’attirer l’attention des parents sur les dangers du gaz, sont bel et bien les enfants, étant donné qu’ils sont attentifs à tout ce qui les entoure. Par ailleurs, il faut savoir, également, que c’est au cours de cette période de froid de l’année que plusieurs cas d’accident se sont déroulés, ayant causé le décès des membres de familles entières, comme ce fut le cas, à Tiaret où un éclatement d’une bonbonne de gaz a coûté la vie à plusieurs membres de la même famille, rien que la semaine passée. De leur côté, les responsables de la NAFTAL affirme que le pique de l’utilisation du gaz a atteint la plus haute barre, au cours de la semaine passée, et la consommation des bonbonnes de gaz a connu une augmentation de 20%. En effet, alors que la consommation tournait autour de 20 000 bonbonnes par jour, un record a été pulvérisé du fait que la consommation est passée à 28 000, ce qui démontre de l’utilisation sans retenu de ce produit qui peut s’avérer dangereux au cas par exemple où la bouteille n’est pas fermé de manière correcte ou les tuyaux sont délabrés. Enfin, il reste que les avancées réalisées par la SONELGAZ en matière de ralliement des bourgades éloignées en gaz de ville, ont diminué les dangers que représente la bonbonne de gaz, qui demeure jusqu’à nos jours utilisée de manière fréquente.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*