Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Double jeu!

Pôle & Mic: Double jeu!

Les islamistes savent danser à tous les rythmes de musique où l’essentiel est d’être à l’heure des évènements de plaire et aussi de se démarquer. Nos islamistes n’ont jamais porté dans leur cœur aucune autre langue sauf l’Arabe. Ils détestent les autres langues et l’Histoire confirme qu’ils n’ont jamais milité ou œuvré pour la promotion de la langue tamazigh. Aujourd’hui, ils veulent que cette langue, qui devient nationale et officielle, soit écrite en lettres arabes et non pas en latin ou « tifina ». Ils n’osent jamais dévoiler leurs intentions et n’ont pas le courage de dire ce qu’ils pensent. Ils auraient pu se prononcer pour qu’elle soit écrite en langue arabe sans exclure autre piste d’écriture. Ils ont peur du train du développement en se focalisant trop sur la Religion et la langue arabe. Ils veulent en faire leur «chasse gardée» ou leur «patrimoine exclusif». Ils sont dépassés par les évènements. Ils ont fait la guerre à la ministre Benghabrit, mais ils n’ont pas pu mobiliser la société contre elle ou plutôt son projet. Alors, ils veulent saboter la réforme scolaire ou tentent d’exploiter la moindre erreur sur les manuels scolaires pour casser la dynamique. Déjà, une dynamique jugée lente par les démocrates et progressistes. Ils se disent démocrates, mais leur pratique est le contraire de ce qu’ils avancent. On l’a ressenti lors des élections, ils avaient opté pour des listes communes entre islamistes alors qu’ils se sont inscrits dans le projet de l’opposition pour le changement. Ils ne se sont pas alliés avec aucun parti nationaliste ou démocrate. Indirectement, ils ont cassé le projet de la coordination de l’opposition en faisant «cavalier seul». Qui pourrait leur faire confiance?

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*