Accueil » Actualité » Le Garde des Sceaux Tayeb Louh est catégorique: «Des réformes de la justice profondes et ciblées»

Le Garde des Sceaux Tayeb Louh est catégorique: «Des réformes de la justice profondes et ciblées»

Un projet de loi est en élaboration et sera soumis, incessamment, au niveau des deux chambres parlementaires pour revoir la problématique de casier judiciaire, ce vrai casse-tête qui empêche des milliers de jeunes d’avoir un poste de travail. A défaut ils vont grossir les rangs des chômeurs et délinquants dans les ruelles et quartiers. Sauf que des précisions vont être introduites dans les dispositions du projet pour mieux cibler les cas d’infraction et pour mieux placer les auteurs de casier judicaire dans leur poste de travail. A titre d’exemple, Louh cite le cas d’un condamné pour viol qui ne peut pas être placé dans une crèche ou pouponnière.
Le ministre a cité les principales réformes introduites actuellement concernant l’amendement du code de procédure pénale, le projet de loi récemment adopté par le conseil des ministres qui prévoit de nouvelles dispositions favorisant l’accès des personnes, en dépit des peines inscrites sur leurs casiers judiciaires, au travail au sein d’établissements publics ou privés, tant que la peine prononcée n’est pas incompatible avec la nature du travail dont elles sont investies ainsi que le projet de loi relatif à la protection des données à caractère personnel. Cependant, le garde des sceaux qui paraissait serein et sûr de lui, a abordé, jeudi dernier en marges de cette plénière, des thèmes cruciaux et qui concernèrent la problématique de casier judicaire pour les jeunes qui sont sans emploi depuis des années à cause d’erreurs commises et des jeunes algériens haragas détenus dans les geôles étrangères et décèdent dans des conditions pour le moins suspectes endossées au suicide. Le parquet algérien avait ouvert une enquête pour élucider les circonstances de la mort suspecte d’un ressortissant algérien Mohamed Bouderbala en Espagne et de deux autres en France, affirme l’orateur devant la presse, conformément à l’article 588 du code de procédure pénal de 2015. Concernant les deux citoyens algériens assassinés dans des circonstances suspectes en France, le ministre a souligné que « le parquet a ouvert une enquête conformément au code de procédure pénal, rappelant que l’Algérie est liée avec la France par une convention dans le domaine pénal « un des résultats positifs des réformes du président de la République visant à préserver la dignité du citoyen algérien ».
Le garde des sceaux de par sa fonction initiale d’ancien syndicaliste chevronné des Magistrats dans les années 90 reste conscient des avancées enregistrées dans son secteur raison pour laquelle il refuse que des critiques acerbes de ses détracteurs viennent perturber ce processus. C’est la quintessence de son message véhiculé, jeudi dernier, devant la presse en marges de cette plénière consacrée aux question réponses des sénateurs dans un hémicycle quasi vide en dépit des mesures disciplinaires concoctées et adoptés récemment comme règlement intérieur par le président Benslah et ses membres de la chambre haute. Alors que la scène politico sociale s’embrase due à la répression qui prend des formes alarmantes jusqu’à tabasser des médecins résidants dans leur propre enceinte qu’est leur lieu de travail, le CHU Mustapha Bacha au cœur de la capitale, et par rapport aux actions en justice que les médecins résidents blessés introduits contre les forces de l’ordre à la suite des affrontements, Tayeb Louh reconnaît la légitimité d’une telle action car les droits de l’homme priment sur tout et dira à ce propos n’avoir pas connaissance des faits soulignant que « le respect des droits de l’Homme forme un tout indissociable. S’il y a une affaire, elle sera traitée conformément à la loi ». Signalant que 40 Médecins résidants ont été blessés lors de ce Sit-In pacifiste pour revendiquer leurs droits et dont la responsabilité de ces affrontements des forces de l’ordre n’a pas encore été déterminée. Tayeb Louh s’est montré, par contre sceptique aux critiques faisant état de l’existence de justice de deux poids deux mesures par interpeller sur l’éloignement des slogans politiciens qui critiquent la performance de la justice », soulignant que les réformes opérées dans le secteur « sont profondes et ciblées». «Les slogans politiciens qui critiquent la performance de la justice n’ont pas d’impact sur l’orientation des réformes », appelant la famille médiatique à « accompagner les réformes profondes dans le secteur de la Justice exécutées sous la supervision directe du président de la République qui a souligné la nécessité de garantir les libertés, de respecter la dignité du citoyen et de rétablir la confiance en l’institution judiciaire ».

À propos Nadira FOUDAD

Un commentaire

  1. Au Ministre de la Justice Monsieur Tayeb Louh en Azerbadjain. Il me semble en ce qui concerne les trafficants de drogue, les terroristes arrtees une arme a la main, les violeurs, les pedophiles sous le regime legal algerien n est pas satisfaisant. Si l Algérie veut montrer a tous les pays de cette planète, que ce pays est démocratique, libéral, humain en utilisant un système de justice aux dépend des ses propres citoyens. Les occidentaux à part les relations de Business avec l Algérie ne sont pas en amour avec ce pays. Les préjugés existent et existeront encore pour une tres longe période no matter what we may achieve. Les medias algériens continuent à nous informer sur touts ces crimes odieux. Il faut se rappeler que le pays le plus démocratique les USA la peine de mort pour les criminels est très bien acceptée par la population de ce pays. Je ne prétends pas que le système de justice aux USA est la perfection même, mais la protection du peuple est prise tres au sérieux dans ce grand continent. La justice en Chine n hésite pas a exécuter une balle dans la tète des trafiquants de drogue et les terroristes. Il faut être au courant des désastres crées en Chine aux 18 et 19 eme siècles. L’Iran continue la pendaison pour les trafiquants de drogue. Le Ministre de la Justice monsieur Tayeb Louh devrait revoir son système de pénalités des criminels, surtout tous ceux impliqués dans le trafic de drogues, et des terroristes coupables. Egalement les violeurs de femmes, les pédophiles devraient être condamnés à des peines plus sévères.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*