Accueil » Chronique » Point de Vue: «La grande visite» des visites!

Point de Vue: «La grande visite» des visites!

Certains quotidiens nationaux, «affectivement» très proches de l’ambassade de France en Algérie, étaient à cheval, il y a plus d’un mois avec des articles dûment consacrés à cette «super visite» d’un président français en Algérie… Aujourd’hui et à cette même occasion, les medias nationaux risquent de sortir d’eux-mêmes et de frôler la folie, juste pour ne pas avoir plu tard des mea-culpa pour avoir failli à un événement national aussi grandiose à leurs yeux …Ces visites sont malheureusement devenues une tradition, à laquelle les politiques tiennent beaucoup et cela depuis plus de dix ans. Ce bal, rappelle-t-on, a été inauguré avec la visite de Chirac en 2002 et l’on tient à ce qu’il se répète, chaque fois qu’un président est élu à la tête de l’Etat français. Il y a trois points sur lesquels j’aimerai attirer l’attention de nos chers concitoyens et nos chers lecteurs: D’abord, au moment où nos medias nationaux expriment dans une liesse euphorique cet événement, pour lequel l’on avait adjugé plus d’importance qu’il ne mérite ou qu’il en vaut, de l’autre côté de la grande bleue, c’est-à-dire en France, l’événement est un «nul et non avenu». Les medias français sont en ce moment plus préoccupés par le décès de la star du rock Johnny Hallyday que par la visite de leur président chez nous. Pourtant, il est venu ici pour y revenir – sain et sauf de toute évidence – avec les poches pleines de pognon. Le second point, c’est que lorsque les présidents – pratiquement le président algérien-, fera une visite réciproque: Cette visite pour les media français est également «nulle et non avenue». Le troisième point, pourquoi les chefs d’Etats des autres pays, effectivement des pays amis et frères qui viennent en Algérie, l’on ne leur réserve pas tout ce bruit et ce vacarme digne d’un conquérant. Peut-être qu’un lecteur voudrait que j’entre – sans permission- dans les pourquoi et les comment, l’on est arrivé là. Et bien ça, c’est une longue histoire ! D’ailleurs, c‘est à toi de chercher pourquoi et comment, ce pays de l’honneur, des grands sacrifices est arrivé à cette situation… Il ne faut surtout pas mettre injustement dans la tête que nous sommes farouchement contre toute forme de relation avec la France. Au contraire, Nous exigeons simplement l’application stricte des règles de la réciprocité et de l’équité entre un président français et un autre président d’un autre pays. Pour ce qui est de la fameuse démagogie des «excuses» de la France pour les crimes contre l’humanité’ commis pendant l’époque coloniale. Et bien, la France reconnaîtra ses crimes et présentera ses excuses quand le peuple apprendra à se respecter et respecter la mémoire de ses martyres.

alkaderdz62@yahoo.fr

À propos B.Abdelkader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*