Accueil » Sport » La Saoura veut sabler Zabana

La Saoura veut sabler Zabana

Pour cette avant-dernière journée avant le baisser de rideau de la phase aller, ce sera au Mouloudia d’Alger et à l’USM El-Harrach d’ouvrir le bal, dès cet après-midi, dans un grand derby de la peur. Sonné par sa défaite face à l’USMA que même le nul à Bel-Abbès n’a pas effacé de la mémoire collective de son large public, le MCA n’a d’autre choix, en effet, que de sortir vainqueur de son duel face au voisin harrachi, au plus mal depuis déjà quelques semaines.
L’éventuel perdant de ce choc au temple du 5-juiller risque fort de passer un début d’hiver très compliqué, surtout lorsqu’on connaît les situations respectives du MCA et de l’USMH où rien ne se passe toujours comme prévu. Le lendemain, le Mouloudia d’Oran accueillera la JS Saoura avec la ferme intention de renouer avec le succès à domicile. Car, il est désormais de notoriété publique que le bilan du club d’El-Hamri à domicile est particulièrement décevant. Sur les sept rencontres disputées au stade Ahmed-Zabana face, respectivement, à l’USM Blida, au Nasr Hussein Dey, à l’USM Bel-Abbès, au Mouloudia d’Alger, à l’Entente de Sétif, à l’Olympique de Médéa et à l’USM Alger, les oranais n’en ont, en effet, gagné que deux. Exceptés l’USMB et son voisin l’OM face auxquels il a fait le plein, le MCO a laissé échapper des points lors des cinq autres rencontres, concédant le nul à quatre reprises (NAHD, USMBA, MCA et USMA) et essuyant une défaite amère face au champion sortant, l’ESS. Soit un bilan de dix points seulement de récoltés sur les vingt-et-un possibles pour une perte sèche de onze unités. C’est à cette urgence que doit parer l’entraîneur Moez Bououkaz avant d’accueillir une JSS qui carbure fort sous l’impulsion de Fouad Bouali. A Médéa, l’Olympique local aura, pour sa part, à cœur de battre le Paradou AC et de terminer cette phase aller sur une bonne note à domicile, tout comme l’Entente de Sétif qui accueillera le DRB Tadjenanet d’Omar Belatoui avec l’ambition de ne plus laisser de point filer de sa citadelle du 8-mai 1945. A Bologhine, l’USM Alger de Miloud Hamdi poursuivra sur la cadence infernale d’un match tous les trois jours en tentant, cette fois-ci, de dompter la JS Kabylie d’Azzedine Aït Djoudi et de se rapprocher davantage du leader, le Chabab de Constantine qui recevra, pour sa part, l’USM Blida dans un match largement à sa portée mais qui a tout du piège par excellence.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*