Accueil » Oran » Le problème du chauffage dans les classes ressurgit: Le «froid de canard» fait grincer les dents des élèves

Le problème du chauffage dans les classes ressurgit: Le «froid de canard» fait grincer les dents des élèves

En cette période glaciale de décembre, le problème d’équipement de chauffage dans les établissements scolaires des communes revient sur la scène malgré les dispositions prises par les responsables qui s’avèrent «insuffisantes» aux yeux des parents d’élèves. «A Oran, il existe plus de 540 écoles mais elles ne sont pas toutes dotées de chauffage adéquat», ont souligné à cet effet des représentants des parents d’élèves qui ont toutefois reconnu une amélioration par rapport aux dernières années. Il est bon de savoir que le chauffage que doivent instaurer les divisions de maintenance et de travaux des communes ne coûte pas cher. Lors de la dernière campagne électorale des élections locales du 23 novembre, les candidats en lice ont «très rarement» axé leurs rencontres avec les citoyens, pour une campagne sur l état de certains établissements des communes rurales ou désenclavées de la wilaya. Parent pauvre dans les écoles des communes périphériques, hormis le chef lieu ou une certaine prise de conscience et des moyens ont été débloqués, la question naturelle du chauffage qui entre dans les droits des élèves est en train de virer à un privilège ou un luxe alors que l’hiver qui s’annonce olympien dans les jours à venir, bat déjà son plein, ont déploré des parents dans une commune de l’Est de la wilaya. Pour sa part, le président de la fédération des associations des parents d’élèves de la wilaya que nous avons interrogé lundi sur le manque de chauffage exprimé par les parents à Oran chef lieu, a tenu à exprimer sa vive préoccupation face au nombre d écoles qui ne sont pas encore dotées de cet équipement indispensable estimant dans ce contexte que «chaque classe d’école doit normalement être dotée d’un chauffage pour être dans les normes». Il va sans dire que les responsables concernés devraient s’atteler à dégager les moyens supplémentaires afin de parachever la «ceinture de chauffage dans toutes les classes «pour atteindre la tolérance «zéro froid» dans les écoles.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*