Accueil » Actualité » Conférence de presse de Amara Benyounes: Le MPA un Outsider?

Conférence de presse de Amara Benyounes: Le MPA un Outsider?

Le premier responsable du Mouvement a qualifié de « très positifs » les résultats et scores obtenus par son parti lors des élections locales. Mais, il a en outre imputé la responsabilité des fraudes et des dépassements aux candidats aussi pour leur complicité de se présenter aux urnes sans leurs observateurs, ce qui a ouvert grande la porte aux dépassements et falsifications des PV; Amara Benyounes a tenté de minimiser la donne pour sa sortie, hier, lors de cette conférence de presse où il a préféré tempérer avant de procéder aux recours. Cependant, son optimisme était de rigueur contrairement aux autres leaders de partis qui ont crié à la dérive suite aux résultats de ces élections et dont certains ont proposé la promulgation d’une loi pour sanctionner les fraudeurs et les auteurs de dépassements signalés dans plusieurs centres du pays où même le Premier ministre qui est président d’un parti, avait reconnu officiellement les dépassements et le infractions. Il a jeté un vrai pavé dans la mare en annonçant que les dépassements enregistrés et qui ont constitué le noeud gordien de cette élection, étaient minimes et normaux comme dans toutes les élections. Ils se sont passés dans un esprit démocratique. Il a reconnu la nouvelle configuration de l’échiquier politique à la faveur de cette élection car selon lui, les élections créent la surprise puisque des partis émergent tel le sien pendant que d’autres tombent de leurs palmarès ou disparaissent carrément. Tout au long de sa conférence de presse, tenue hier, au siège de son état-major à Alger, le premier responsable s’est dit ne pas être préoccupé des résultats que par le retour et la préservation de la stabilité, une option sur laquelle il a insisté devant cette rencontre avec la presse. Pour ce qui est des fraudes, il a reconnu que tous les candidats étaient complices de fraudes et pas uniquement l’administration par signifier que le manque d’observateurs a encouragé le recours à ces pratiques. Pas d’inimitié pour l’ex-P/APC d’Alger centré de par son ancienne fonction d’ex-militant du MPA qu’il a félicité pour sa victoire. Pas de discours haineux face à son rival du parti El Moustakbel mais refuse de répondre sur la question des Alliances et celle relative à sa participation aux futures élections résidentielles. Cependant, il s’est dit satisfait de l’engouement des électeurs pendant cette élection comparativement aux élections législatives du 04 Mai dernier. Enfin, il reste convaincu que l’avocat Farouk Ksantini n’a pas rencontré le président de la République.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*