Accueil » Sport » Algérie-Nigéria, demain soir au stade Hamlaoui (Eliminatoires du mondial 2018) Madjer : «Cette EN est entre de bonnes mains !»

Algérie-Nigéria, demain soir au stade Hamlaoui (Eliminatoires du mondial 2018) Madjer : «Cette EN est entre de bonnes mains !»

En perspective du choc face au Nigeria, prévu pour hier soir au stade Hamlaoui, à Constantine, le sélectionneur national, Rabah Madjer, a animé hier matin, à l’amphithéâtre Omar-Kezzal du Centre technique national de Sidi-Moussa, une conférence de presse à l’occasion du stage de préparation qui précède cette confrontation comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, de la course à laquelle les Verts sont éliminés.
‘’La sélection nationale est désormais entre de bonnes mains et le vrai travail de prospection et de reconstruction débutera après ces deux matches du mois de novembre, avec pour objectif de se qualifier pour la Coupe d’Afrique 2019 et d’aller le plus loin possible dans cette compétition’’ soulignera, à ce sujet, Rabah Madjer, pour lequel ‘’le choix des joueurs répond à plusieurs critères et pas uniquement au talent ou à la forme des joueurs’’. ‘’Jouer en Afrique contre des sélections africaines requiert des qualités particulières’’, précise-t-il.
Le revenant patron technique des Verts a, par la suite, été suivi par trois joueurs, à savoir Carl Medjani, Islam Arous et Baghdad Bounedjah.
‘’C’est suite à des discussions que j’ai eues avec le sélectionneur national et le président de la Fédération algérienne de football que j’ai décidé de poursuivre l’aventure avec la sélection algérienne afin d’apporter mon expérience et ma contribution au projet de restructuration de la sélection nationale. Je ne revendique pas pour autant une place de titulaire. Je reconnais que le niveau de la sélection algérienne actuellement est tout juste moyen et que l’objectif est de faire en sorte que l’équipe redevienne conquérante comme elle l’a été, il y a quelques années. Pour ce qui est du retour de la sélection nationale au stade du 5-Juillet, je démens le fait que les joueurs aient refusé, par le passé, de jouer dans ce stade. Pour preuve, partout où j’ai joué en Algérie avec la sélection, l’ambiance était formidable’’, affirmera, en substance, Carl Medjani.
Pour sa part, Islam Arous, nouveau venu dans la sélection, s’est dit honoré de la confiance que le sélectionneur national a placée en lui et s’est dit prêt à jouer si on fait appel à lui, insistant sur le fait qu’être sélectionné est déjà un acquis pour le jeune qu’il est. Quant à Baghdad Bounedjah, il s’est dit prêt à saisir sa chance si on lui fait confiance, affirmant être à la disposition du sélectionneur et de la sélection nationale.
Sur les raisons de sa mise à l’écart ces derniers mois, il a expliqué qu’il existe, des préjugés sur le niveau du championnat du Qatar, jugé faible par certains, citant l’exemple de joueurs exerçant dans des clubs des pays du Golfe qui ont contribué à la qualification de leurs sélections respectives à la Coupe du monde.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*