Accueil » Actualité » Concours de résidanat: Que s’est-il passé à la faculté de médecine d’Oran?

Concours de résidanat: Que s’est-il passé à la faculté de médecine d’Oran?

Samedi, il régnait un climat  d’anarchie totale à la Faculté  de médecine d’Oran. Plus de 1.600 candidats dont la majorité est venue de plusieurs wilayas du pays pour passer le concours de résidanat de médecine qui donne accès à la spécialité. Selon certains candidats, l’entrée à la Faculté était prévue à 11 h du matin et le début de l’examen était programmé pour 14 h, l’examen devait durer 03 heures. Selon les témoignages, les candidats dont restés debout à l’extérieur de l’établissement toute la matinée. A 19h30, les sujets n’ont toujours pas été distribués. Alors qu’à cette heure-ci, il fallait tout simplement reporter l’examen. Malheureusement, l’administration n’a pas cru bon de prendre une telle décision et aurait fait patienter les candidats. Il était déjà 23 heures. Les médecins candidats décident alors de boycotter l’examen et quittent les salles. Pourquoi tout ce retard et toute cette désorganisation? Les candidats affirment que les professeurs et maîtres assistants hospitalo-universitaires avaient décidé d’entrer en grève nationale deux jours avant le concours et donc ont refusé tout simplement d’assurer le sujet de cet examen national. Mais personne n’a alerté ou informé les candidats. Ce n’était pas le cas ailleurs, à Alger ou Annaba. Après plusieurs heures d’attente, l’on décide de faire appel à des médecins du secteur militaire. Et même cette solution n’a pas permis de maintenir l’examen à sa date initiale. Les médecins candidats étaient déjà fatigués, stressés et presque déshydratés à cause du temps passé dehors sous le soleil. Il s’agit pourtant d’un examen national, l’administration aurait dû prendre toutes ses précautions sachant qu’une grève est décidée par les surveillants et les membres du jury. Les médecins candidats n’ont pas caché leur colère et leur déception. Ils exigent des explications et veulent savoir si l’examen aura lieu dans les prochains jours. Mais de nombreuses questions restent sans réponses. Ce n’est pas la première fois que la faculté de médecine d’Oran fait parler d’elle. En 2015, un scandale a éclaté concernant le concours et ses résultats. La fraude a été trop grande pour passer sous silence. Le recteur de l’université a décidé alors d’annuler l’examen, obligeant l’administration de la Faculté de médecine d’en organiser un autre.

À propos B.L.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*