Accueil » Sport » La FAF applique les recommandations du MJS: Ouf ! Alcaraz a été limogé !

La FAF applique les recommandations du MJS: Ouf ! Alcaraz a été limogé !

Les membres du Bureau Fédéral de la FAF, réunis hier en session extraordinaire sous la présidence de Kheireddine Zetchi, n’ont pas raté cette opportunité pour réclamer au dernier nommé la tête de Lucas Alcaraz, le peu aimé sélectionneur national.
Exerçant une pression maximale sur Zetchi, les membres du BF ont, croit-on savoir de bonnes sources, fini par avoir raison hier puisque la FAF a accédé à leur demande commune et a fini par lâcher le technicien espagnol.
La démarche fédérale épouse, en fait, la politique du ministre de la jeunesse et des sports, El-Hadi Ould Ali qui n’avait, pour rappel, pas hésité à critiquer ouvertement l’attitude de Zetchi visant à garder Alcaraz jusqu’en 2019, soit à l’expiration de son contrat afin de ne pas lui verser des indemnités de départ qui s’élève à près de vingt milliards de centimes.
«Je pense que la solution, ce n’est pas de changer ou d’écarter trois joueurs car ce n’est pas cela qui va régler le problème vu que les séquelles sont là. Je pense que le président de la fédération et les membres du Bureau Fédéral sont actuellement conscients que la situation est grave. C’est au président et au Bureau Fédéral de prendre les décisions qui s’imposent. Aujourd’hui, le peuple ne retient que le fait que nous sommes derniers du groupe des éliminatoires de la Coupe du monde. Dès lors, à mon avis, le président de la FAF doit rapidement prendre une décision par rapport au staff technique national. Quand je dis le staff technique, je parle de cet entraîneur. Il est appelé à prendre le choix judicieux, le choix qu’il faut pour notre équipe nationale. Je pense que comme tout le peuple algérien, on est déçus par cette nouvelle défaite de l’équipe nationale et ce qui s’est passé au Cameroun. Désormais, il faut une évaluation approfondie de la situation et notamment ce qui s’est passé avant, pendant et après la dernière Coupe d’Afrique des nations’’ avait, ainsi, affirmé El-Hadi Ould Ali comme pour pousser la main à Zetchi et l’inciter, directement, à limoger Alcaraz. Chose désormais faite. Reste maintenant à connaitre les détails de cette rupture unilatérale de contrat.
Seule certitude, l’ancien entraineur de Grenade ne sera pas sur le banc des Verts, le 10 novembre prochain au stade Hamlaoui de Constantine pour la réception du Nigéria dans le cadre de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018.
Un match sans enjeu puisque les Nigéria est officiellement qualifié au mondial russe alors que l’Algérie est assurée de clore la marche dans cette poule B.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*