Accueil » Sport » Contacté par la FAF et Cavalli pour rejoindre les Verts Nasri : «L’Algérie, à l’époque, c’était le désert de Gobi !»

Contacté par la FAF et Cavalli pour rejoindre les Verts Nasri : «L’Algérie, à l’époque, c’était le désert de Gobi !»

Connu pour ne pas mettre de filtre lorsqu’il parle, notamment de sa carrière et de tout ce qui gravite autour comme joueurs ou entraîneurs, l’actuel milieu de terrain d’Antalyaspor, Samir Nasri, a balayé d’un revers de main les rumeurs qui le disaient à une certaine époque très proche de rejoindre les Verts.
Interrogé par Canal Plus qui diffusait dimanche soir dans le Canal Football Club la seconde partie de son interview, Samir Nasri a, en effet, affirmé qu’il n’y a jamais pensé. ‘’ Non, franchement, l’Algérie, je n’y ai pas songé. D’autant plus qu’à cette époque, la sélection algérienne, c’était le désert de Gobi. Alors que moi, qui est Français, avait fait toutes mes classes en équipe de France. Lors de ma première convocation chez les Bleus, en 2007, l’équipe de France venait de participer à une finale de coupe du monde. Il y avait Thuram, Makélélé, Evra, Gallas, Henry, Trezeguet et bien d’autres grands joueurs ! Il fallait être bien fou pour refuser une telle sélection !’’ avait lâché, à ce sujet, l’ancien meneur de jeu d’Arsenal et de Manchester City.
Cela avant de créer carrément le buzz en commentant, sans langue de bois, la situation de l’avant-centre du Real de Madrid Karim Benzema et le refus du patron technique de Bleus Didier Deschamps de lui accorder un come-back en sélection, insinuant clairement que KB9 est victime de racisme.
« Ses origines ? Bien sur… C’est clair, je l’ai vécu aussi, je peux dire la même chose. Hatem l’a vécu aussi, la saison qu’il fait à Nice, il doit être à l’Euro, je suis désolé. Qu’on me dise qu’il a un contentieux avec Deschamps, sur le passé, oui… mais André Pierre Gignac l’a eu aussi, et il a fait l’Euro. (…) Il (Benzema) a eu des déclarations malheureuses dans Marca, et on a décidé que c’était pour ça, parce que des murs de chez moi ont été taggués, que je ne lui pardonne pas. Voilà, c’est tout. Ce n’est pas une question de valeur sportive, ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible. (…) » a-t-il affirmé et d’enchaîner : «Je suis désolé pour lui parce qu’il a vraiment envie de revenir jouer en équipe de France, c’est vraiment injuste ce qui lui arrive. (…) C’est assez bête de se passer d’un joueur comme ça, tu peux avoir une attaque M’Bappé, Benzema, Griezmann, Dembélé… c’est une bêtise pour moi».

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*