Accueil » Oran » Soupçons des habitants de la reprise des stupéfiants: Les citoyens hantés par le spectre de la violence à haï Ennour

Soupçons des habitants de la reprise des stupéfiants: Les citoyens hantés par le spectre de la violence à haï Ennour

Des citoyens de quelques ci-Des citoyens de quelques ci- tés surplombant les hauteurs  du quartier dortoir de Hai Nour situés non loin d’une mosquée, nous ont interpellés mardi sur les dangers des fléaux sociaux tels que les drogues qu’ils représentent sur la santé et la quiétude de leurs quartiers et enfants. Ils ont tenté de mettre en filigrane les scénarios possibles quant à la probabilité que ces fléaux dont ceux relatifs aux stupéfiants, reprennent de plus belle malgré les descentes inopinées de police qui ont contribué à «réinstaller» la sécurité et la paix de leurs cités. Ce qu’ils disent craindre, cependant, est par rapport à certaines «activités» qu’ils qualifient de «douteuses» émanant de certains énergumènes dont des repris notoirement connus qui redoutant les opérations de police, se sont repliés dans les blocs de certaines cités pour s’adonner de nuit à leur «jeu» préféré.   «Ce que nous craignons aujourd’hui plus que jamais, ce sont les bagarres de provocation et d’intimidation ainsi que disputes entre voisins, qui éclatent à l‘intérieur de nos cités à cause de cette pression qu’exercent des jeunes ayant un profil peu recommandable et ce malgré les efforts de la police et les appels à la sagesse auxquels appellent souvent des sages des immeubles de ces cités. Il est vrai que nos cités ont connu une accalmie durant une assez longue période mais avec l’automne, il semble que des mouvements louches ne cessent de nous hanter jour et nuit en ce sens qu’il s’agit de la sécurité de nos habitations et de l’avenir de nos enfants», ont-ils ajouté.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*