Accueil » Monde » Le bilan grimpe à plus de 50 morts: L’EI revendique la fusillade de Las Vegas

Le bilan grimpe à plus de 50 morts: L’EI revendique la fusillade de Las Vegas

Il est écrit que les jours ne sont pas forcément comptés pour le terrorisme qui continue encore de faire ses siennes en Europe et aux Etas Unis. Décidemment, jamais un attentat aux Etats-Unis n’a fait de bilan aussi accablant et de bruit aussi assourdissant. La guerre contre le terrorisme dans ce pays d’Amérique continue. Cette fois, les terroristes ont changé de manière de faire. Ils ont perpétré une fusillade en plein coeur d’une ville de l’ouest des Etats Unis. C’est presque identique à celle qui avait éclaté en Europe dans un concert de rock, il y a plus de deux ans. Décidemment les terroristes obsédés par l’impact médiatique, cherchent, coûte que coûte, à faire le maximum de victimes. Evidemment, le groupe Etat islamique (EI) n’a d’ailleurs pas tardé à revendiquer lundi cette fusillade commise dans la ville des « Casinos » américaine. Il s’agit de la pire de l’histoire moderne des Etats-Unis. L’EI a prétendu que l’auteur, un sexagénaire américain, s’était « converti à l’islam il y a quelques mois ». Comme à l’accoutumée, l’organisation jihadiste tente de faire admettre que les auteurs des attentats ne sont pas forcément des jihadistes musulmans mais ils peuvent être aussi des « internationaux » reconvertis à l’islam. Ce qui ouvre droit à l’hypothèse de « mercenaires ». « L’auteur de l’attaque de Las Vegas une ville réputée pour ses hôtels de luxe,  » est un soldat de l’Etat islamique, il a perpétré l’opération en réponse aux appels (de l’organisation) à prendre pour cible les pays de la coalition » internationale emmenée par les Etats-Unis pour lutter contre les jihadistes, a indiqué Amaq, l’organe de propagande de l’EI. Toutefois, les deux communiqués diffusés par l’un des comptes de l’EI sur l’application de messagerie Telegram n’étayent à aucun moment cette revendication. Seulement voilà, il n’est pas mentionné la motivation de l’auteur. Le discours du président américain, Donald Trump entretien le suspens. Lors de sa prise de parole, il a seulement dénoncé le « mal absolu » après cette attaque. Il n’a pas non plus mentionné la revendication de l’EI. Le plus surprenant est que la police fédérale n’a avancé pour l’heure aucun mobile. Peut-être que l’enquête suit son cheminement en discrétion et qu’aucune piste n’est ainsi privilégiée. Il est seulement mentionné que « l’auteur de l’attaque de Las Vegas s’est converti à l’islam il y a quelques mois » d’après Amaq parlant dans son 2ème communiqué partagé sur Telegram. Jeudi, le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait rompu un long silence. Il avait demandé à ses combattants acculés en Syrie et en Irak à « résister ». Il avait également appelé à de nouvelles attaques contre les « ennemis » du groupe. Il avait ainsi appelé « les soldats du califat et les héros de l’islam » à poursuivre leur « jihad » (guerre sainte) et leurs attaques. « Déclenchez la guerre contre votre ennemi (…) partout ». Une coalition internationale emmenée par Washington intervient militairement en Irak et en Syrie en soutien à des forces locales qui luttent contre les jihadistes de l’EI, désormais acculés dans leurs derniers bastions dans ces deux pays. Pour rappel, plus de 50 personnes ont été tuées et plus de 100 autres blessées dans la fusillade qui a éclaté dimanche soir à Las Vegas, dans l’ouest des Etats-Unis. Le carnage a éclaté lors d’un festival de musique country, a déclaré lundi le shérif de la ville Joe Lombardo. « Plus de 50 personnes ont été tuées lorsqu’un tireur a ouvert le feu depuis le 32e étage d’un hôtel sur une foule qui assistait à un concert à Las Vegas », a annoncé la police. Ce qui en fait la fusillade la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis. L’auteur des coups de feu a été abattu par la police. Il était un résident de la ville. Il se nomme Stephen Paddock, selon le shérif Joe Lombardo. Un précédent bilan faisait état de 20 morts. La police de Las Vegas a indiqué qu’un tireur avait été neutralisacé après avoir ouvert le feu sur de nombreuses personnes depuis cet hôtel-casino, à proximité duquel se tenait un grand festival de musique country en plein air. Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus. Selon les premiers témoignages et de premières indications, des coups de feu ont été tirés contre plusieurs personnes, dont un officier de police lors d’un concert du festival. La fusillade a provoqué un vaste mouvement de foule et des scènes d’affolement dans la ville du Nevada, connue pour ses casinos et ses hôtels de luxe.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*