Accueil » Oran » Vendus comme des médicaments: Les plantes médicinales à l’origine de maladies

Vendus comme des médicaments: Les plantes médicinales à l’origine de maladies

La vente des plantes médicina-les a connu une hausse vertigineuse et un dénouement inégalable par le consommateur, à Oran, mais les risques d’intoxication demeurent réels. En effet, les connaisseurs ont révélé qu’une grande quantité de plantes médicinales toxiques sont vendues annuellement dans la région, sans que personne ne daigne lever le petit doigt pour éradiquer un comportement, dont les conséquences sur la santé des citoyens sont, inéluctablement, néfastes. C’est ce que révèle une enquête réalisée, récemment, par les services concernés. Cette quantité est constituée de diverses essences de plantes qui, après transformation et traitement, souvent par le biais d’équipements traditionnels, sont vendues en liquide ou en poudre dans des commerces ordinaires, comme s’il s’agissait des nouvelles boutiques de commerces des plantes médicinales. Ces solutions, qui sont préparées aléatoirement, souvent par des personnes pour la plupart incultes, comportent des risques potentiels d’intoxications pouvant entraîner la mort ou le handicap à vie. Les services concernés ayant réalisé cette enquête, s’était appuyée sur des analyses microbiologiques. Sur 47 échantillons ou prélèvements sur les produits issus des plantes médicinales, elle a constaté 16 cas conformes et 31 cas hors des normes requises. D’autres infractions ont été également découvertes lors de cette enquête, concernant notamment l’emballage, l’étiquetage et l’hygiène. Les plantes d’ornement d’intérieur peuvent présenter, quant à elles, des risques d’intoxication chez les enfants, et ce par mégarde. Ces cas provoquent chez les sujets des maladies dermiques, comme l’allergie et d’autres pathologies. Maintenant reste aux consommateurs d’aller consulter le médecin au risque d’agraver une situation, qui ne nécessite pas de recourir à des plantes au hasard.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*