Accueil » Oran » Opération d’éradication des points noirs à Oran: Est-ce la solution ?

Opération d’éradication des points noirs à Oran: Est-ce la solution ?

La ville d’Oran comme ailleurs dans plusieurs wilayas du pays, a été durant le week-end dernier, le théâtre d’une vaste opération d’éradication des points noirs. Selon le premier responsable de l’exécutif de la wilaya d’Oran, Monsieur Chérifi Mouloud, pas moins de 500 camions et 110 engins ont été mis à la disposition de 800 personnes pour mener à bien cette vaste opération qui a touché en grande majorité La ville d’Oran et ces alentours. Le paquet a été mis par l’administration appuyée par certaines entreprises privées, pour mettre sur rail une nouvelle stratégie de lutte contre la saleté qui, il faut le dire, a touché sérieusement à l’image de nos communes. Reste aujourd’hui la question de la participation des associations qui ne quittent ni la wilaya ni les communes à la moindre occasion pour décrocher une subvention, qu’elle soit conséquente ou insignifiante. Une telle opération, devait au moins rassembler une partie de la population oranaise qui dans certaines cités n’attend que l’arrivée des moyens roulant pour améliorer leur cadre de vie. Si l’opération en question a été saluée il demeure que rien ne durera longtemps si l’implication des citoyens n’est pas de taille dans ce genre d’initiative. Si la volonté des participants y était, la communication dans le sens des citoyens a été très maigre. Les responsables locaux se sont limités à des déclarations dans la presse qu’elles soient locales ou nationales. Compte tenu du nombre de lecteurs de journaux au milieu de la population, il ne faut pas espérer une forte mobilisation de la population. Pour certains observateurs, cette opération ne doit pas aller vers l’échec. L’administration doit mettre aussi le paquet pour la sensibilisation avec de nouvelles méthodes, afin de convaincre les oranais, que la propreté c’est avant tout l’affaire de la population, en premier lieu, les adultes. Aujourd’hui si l’on doit saluer l’initiative, on doit aussi se poser la question est-ce la solution, si les responsables communaux vont encore croiser les bras.

À propos A.Kader

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*