Accueil » Régions » Projet de 800 logements AADL et 900 LPL à Tissemsilt: Résiliation du contrat de l’entreprise de réalisation

Projet de 800 logements AADL et 900 LPL à Tissemsilt: Résiliation du contrat de l’entreprise de réalisation

En visite d’inspection et de travail, dernièrement, dans la commune de Tissemsilt, chef lieu de wilaya le wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud, qui a inspecté le projet de réalisation de 800 logements de location/vente AADL 2 à Hai Sanawber, a décidé de résilier le contrat du marché avec l’entreprise Diar Safami. Ceci après avoir constaté le retard flagrant enregistré dans la réalisation. «Le wali a instruit les responsables de AADL afin de confier la réalisation du projet à une autre entreprise, qui doit renforcer son chantier en moyens humains et matériels, afin de rattraper le retard et livrer le projet», a indiqué le wali. Le premier chef de l’exécutif n’a pas été épargné de ces virulentes et pertinentes remarques à l’adresse des responsables et le plus remarquable c’est le secteur de logements. L’entreprise Diar Safami n’a pas pu honorer ses engagements avec AADL, en raison du” retard constaté sur le projet”. Par ailleurs, plusieurs mises en demeure ont été envoyées mais sans résultats. Les souscripteurs ne peuvent plus patienter et vous devez honorer vos engagements. « Nous avons des engagements à tenir envers les citoyens », dira le wali. Les citoyens ne méritent pas d’être pénalisés, d’autant que le gouvernement a accordé d’importants programmes à cette wilaya. Les responsabilités de chaque partie doivent être situées et le chantier sera relancé avec un nouveau souffle», a-t-il déclaré. Il a aussi signalé le retard du projet de réalisation de 900 logements publics locatifs à Sidi Bentamra (Tissemsilt), notant que le marché sera résilié avec l’entreprise chargée des travaux “Diar Safami”. Le wali a constaté un grand retard, la situation demeure inexpliquée dans certains cas. Quoique les responsables du secteur ont tenté d’apporter des explications relatives à ce volet, le «flou». Le chef de l’exécutif aura le droit, sans prendre en compte l’avis de la direction de l’OPGI, de «procéder à la résiliation du contrat et d’exiger le choix d’autres entreprises pour achever, dans les plus brefs délais, le chantier». Pour rappel, le ministre, de l’intérieur et des collectivités locales, Noureddine Bedoui, a procédé, le 22 Novembre 2016, à la pose de la première pierre du projet de construction de 900 logements publics locatifs à Tissemsilt. Ce projet, réalisé à Hai Sidi Houari (Derb), comprend 900 logements locatifs publics locatifs (programme 2010), sur une superficie de 90 000 m2 dont 60 300m2 habitable. Pour un coût de plus de 2, 2 milliards DA. «Depuis presque deux ans, les travaux sont au niveau des terrassements au niveau des deux chantiers ouverts», a-t-on précisé. Ainsi les deux projets seront confiés à d’autres entreprises, selon toujours le même responsable.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*