Accueil » Actualité » Pour le renforcement du rôle de l’administration et de l’action éducative: Les priorités de Benghabrit

Pour le renforcement du rôle de l’administration et de l’action éducative: Les priorités de Benghabrit

Pour un développement durable et une école citoyenne ». La ministre ne manque assurément pas d’ambitions quand il s’agit de relever le niveau de l’enseignement. Il n’y a pas meilleurs slogans pour la ministre pour entamer l’année scolaire 2017-2018. La ministre de l’Education Mme Benghabrit reste en tous cas confiante. Elle est certaine que l’année scolaire 2017-2018 sera couronnée de succès. Qu’est-ce qui cependant fait croire à la ministre une telle réussite ? Sur quel baromètre se base-t-elle pour dire haut et fort que cette année sera la bonne ? Primo, il y a les deux sessions d’examens du bac 2017 qui se sont déroulées sans problème majeur pour les organisateurs. Secondo, la ministre parait satisfaite des taux de réussite au niveau des différents cycles. Tertio, la ministre appelle à conjuguer les efforts par tous. Cette année encore, la ministre parle d’«améliorations » dans les programmes des deuxièmes paliers des cycles primaire et moyen. Ce n’est pas tout. Le rôle de l’administration éducative est aujourd’hui mis en exergue. La ministre Mme Nouria Benghabrit a mis le cap mercredi sur la nouvelle année scolaire. La ministre a en effet affirmé à Ouargla que « l’accent sera mis sur le renforcement du rôle de l’administration et de l’action éducative. Piliers essentiels de toute initiative, l’administration et l’action éducative se doivent désormais de faire leur bonhomme de chemin ensemble pour la réussite de ‘l’année scolaire qui s’annonce. Tout compte fait, dans une allocution prononcée lors de la cérémonie du coup d’envoi officiel de l’année scolaire 2017/2018, la ministre a souligné que « durant cette nouvelle année scolaire, l’accent sera mis sur le renforcement du rôle de l’administration et de l’action éducative ». La ministre a précisé que cette « année sera une année réussie » grâce aux efforts de tous. La ministre a ses raisons. Elle impute cette réussite au fait que « chacun des acteurs du secteur apportera sa contribution au développement du système éducatif de notre pays dans le cadre de la poursuite du processus de réformes engagées en 2003 ». Soulignant l’importance du « dialogue et de la communication dans le cadre de la complémentarité, de la coordination et du respect mutuel », la ministre a mis en exergue le rôle de l’école à travers sa contribution à la consécration de la culture du civisme et de la tolérance et à la préparation de nos enfants à la vie sociale. Comment ? C’est en leur inculquant des connaissances qui cadrent avec les besoins des structures et des institutions qui régissent la vie scolaire et sociale. « Une école citoyenne et de qualité ne saurait être sans des enseignants compétents et bien formés », a soutenu Mme Benghabrit. Elle a souligné que « la formation et notamment la formation continue des enseignants reste notre première priorité pour cette année scolaire ». Il sera également axé cette année sur la pédagogie en privilégiant l’amélioration des apprentissages et des pratiques pédagogiques, en particulier dans le cycle primaire, ainsi que sur l’évaluation pédagogique, l’orientation scolaire et sur la promotion des activités culturelles et parascolaires, a affirmé la ministre. Un intérêt somme toute particulier sera accordé à la formation et au renforcement du professionnalisme des fonctionnaires. De même que cet intérêt sera accordé à la bonne gestion des ressources humaines et des finances des établissements grâce à la numérisation, a-t-elle ajouté. « Le dialogue social responsable et continu est l’une de nos priorités pour assurer un climat serein favorisant de meilleurs résultats scolaires », a souligné Mme Benghabrit. La ministre a assisté au cours inaugural consacré cette année à « l’écocitoyenneté ». Elle a précisé que ce thème entrait dans le cadre des orientations stratégiques nationales et de l’engagement volontaire de l’Algérie dans la mise en oeuvre des objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies à l’horizon 2030. Elle a, à ce propos rappelé qu’une convention avait été signée en 2002 avec le ministère chargé de l’environnement pour la mise en oeuvre d’un programme visant à introduire l’éducation environnementale dans le cursus scolaire. Le secteur compte désormais 12.379 clubs verts auxquels participent 267.000 élèves à travers tous les établissements scolaires du pays, a fait savoir Mme Benghabrit. La ministre de l’Education nationale a inauguré, dans la wilaya d’Ouargla, un nouveau groupement scolaire dans la commune de Hassi Benabdallah (20 km du chef-lieu de wilaya) qui a abrité la cérémonie du coup d’envoi officiel de la nouvelle année scolaire. La première responsable du secteur a achevé sa visite par l’inspection de l’école primaire Dekkar Belkhir dans la commune de Sidi Khouiled.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*