Accueil » Régions » Les programmes de logements au peigne fin à Saïda: «Vous n’avez plus droit au retard»

Les programmes de logements au peigne fin à Saïda: «Vous n’avez plus droit au retard»

C’est en ces termes que le wali, Seif-El-Islam, s’est adressé aux entrepreneurs chargés de la réalisation des logements dans la formule locatif ou social-participatif lors de sa deuxième tournée d’inspection effectuée, mardi dernier, dans la daira de Sidi-Boubekeur. Par ces propos, le wali de Saida «relayé» souvent par le SG de wilaya, a été assez clair pour tarabuster les entrepreneurs ainsi que les différents responsables de l’Habitat. «Je ne suis pas satisfait du rythme des travaux, des programmes d’habitat qui datent depuis 8 ans ne sont pas encore achevés et pourtant vos situations de paiement ont été toutes réglées. Ceci est inacceptable», lachera-t-il encore une fois. Cette visite sur les chantiers des projets de réalisation de logements à Sidi-Boubekeur comme celle effectuée dimanche dernier dans la daira de Ain-El-Hadjar, a permis au wali de déceler quelques dysfonctionnements où tout est passé au crible. Des décalages dans la réalisation des programmes d’habitat ont été confirmés de visu. L’explication de certains retards est à chercher du côté du non-respect des engagements souscrits par quelques entrepreneurs dont certains sont peu-recommandables et le manque de coordination entre les différents services de l’Habitat. «Tout le monde doit bouger et les entrepreneurs doivent honorer leurs engagements et relancer leurs travaux dans l’immédiat», déclare fermement le wali Louh avant de se tourner vers le directeur du Logement en lui disant: «que tout entrepreneur défaillant doit faire l’objet d’une mise en demeure». En somme, un état des lieux qui, selon le wali, risque de mettre à mal les efforts déployés par les pouvoirs publics pour resorber la crise de logement dans la wilaya de Saida. «Une mission qui couvre un large éventail de programmes d’habitat dont le RHP, le participatif ainsi que le social et qui aura le mérite d’offrir la possibilité à toutes les couches de la société de concrétiser le droit à un logement décent et j’attache aussi une grande importance à la viabilisation des logements livrés car il est inconcevable de parler d’hygiéne et de salubrité de l’habitat sans pour autant offrir l’accès routier, l’assainissement, l’eau, le gaz et l’electricité», a insisté le chef de l’Exécutif en prenant à chaque fois à témoin la presse locale. Profitant de sa présence à Sidi-Boubekeur, le Wali s’est rendu au chantier de réalisation d’un nouvel hôpital de 60 lits dont le taux d’avancement varie entre 70 et 90%. Sur place, le wali a insisté auprès de l’entrepreneur d’aller au plus vite pour son achèvement afin de garantir au citoyen de la région des soins avec les mêmes attentions et les techniques. Cette instruction ferme concerne aussi les deux autres nouveaux hôpitaux de Daoud et El-Hassasna et ce dans le but de mettre le secteur de la santé au diapason des exigences de la santé publique.

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*