Accueil » Chronique » Point de Vue: Le nouveau maître de l’échiquier

Point de Vue: Le nouveau maître de l’échiquier

Quelques emportements non bien calculés de Tebboune ont été fatals pour lui. Il s’est tapé une chute douloureuse sur les marches du Premier ministère, avant qu’il ne s’installe sur le ‘trône’. Tebboune s’est fait tirer dessus parce qu’il s’est rapproché trop de la zone interdite. Pourtant, c’était écrit clairement qu’il s’agissait d’une zone interdite. Après le choix, également fatale d’Ahmed Ouyahia, qu’est-ce que les Algériens pourraient attendre d’un homme qui a passé maintes fois par le palais du Dr Saadane ? Plusieurs dossiers attendent –l’ancien- nouveau, Premier ministre sur son bureau. On dit de lui qu’il est exagérément autoritaire dans sa façon de traiter ses subordonnés et collaborateurs, ministres et fonctionnaires. Si cette histoire s’avère vraie, l’on peut donc s’attendre à des purges et une remise à l’ordre dans les milieux de l’exécutif, du moment qu’un relâchement flagrant semble caractériser l’action du gouvernement à tous les niveaux. Ouyahia saurait-il juguler une situation de en plus en plus sujette à la débandade ? De toute façon, c’est ce que les algériens souhaitent d’un haut responsable, fut-il Ouyahia ou autre. Nous sommes à quelques semaines de la rentrée sociale, avec ses branles bas : Rentrée scolaire, Aïd du mouton… Tout ça, ajouté à une hausse des prix, de plus en plus insupportable pour la grosse portion des citoyens. Mr Ouyahia aurait-il le sceau de Salomon pour régler tous ces problèmes ? Et bien souhaitons-le de tous nos cœurs ! La maffia politicofianciere du pays a ses exigences et ses problèmes. Problèmes liés à l’import –export, aux squats des terrains, aux faramineux crédits bancaires, transfert des devises etc…pour maîtriser une telle situation confuse, il faut un homme fort par son caractère et son énergie, aussi irréprochable par son passé et sa conduite. Mais également, la grande frange des citoyens et des laissées pour compte, doit avoir aussi ses exigences et ses problèmes. Cette dernière ne cherche en somme qu’une vie tranquille et paisible, assaisonnée de dignité et de toute évidence d’honneur. Ouyahia serait-il l’homme de la situation ? Je m’abstiens de me prononcer là dessus, en laissant au nouveau Premier ministre d’approuver ou désapprouver par lui-même, la confiance qui lui a été accordée par le Président de la république et le consentement exprimé par l’ensemble de la communauté nationale. J’ai laissé l’encense et les éloges hypocrites à la presse caméléon qui sait se distinguer et surenchérir dans ce créneau. Dans une année, nous avons rendez-vous sur cette même chronique pour faire ensemble le bilan de Mr Ouyahia. L’on juge et apprécie les responsables sur les faits et les actes et le nouveau Premier ministre n’a encore fait aucun acte !
alkaderdz62@yahoo.fr

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*