Accueil » Actualité » Alger demande des explications sur les retards dans l’octroi des visas Schengen: Les ambassades de France et d’Espagne dans le collimateur

Alger demande des explications sur les retards dans l’octroi des visas Schengen: Les ambassades de France et d’Espagne dans le collimateur

Après un relâchement de notre diplomatie, des signes forts indiquent un léger haussement de ton par l’actuel ministre des Affaires étrangères concernant le sort subi par les Algériens demandeurs de visa Schengen qui subissent de vraies humiliations par le consulat de France et celui d’Espagne en Algérie. Les griefs retenus des pays comme la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Belgique qui ont durci les conditions d’octroi de visa suite aux attentats terroristes qu’ils ont subis, ne font pas l’unanimité et dès son installation en tant que président de la République Francaise, Emmanuel Macron s’est dit s’inspirer de l’expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme. Au contraire, l’Algérie est considérée comme une référence dans la lutte antiterrorisme, selon le dernier rapport du département américain. Toute honte bue, même le Qatar lève le visa pour plusieurs pays mais pas pour l’Algérie, un pays qui se trouve sous embargo depuis 02 mois pour avoir financé le terrorisme, selon ses détracteurs. L’Algérie qui subit seule ce flux migratoire qu’elle essaye de gérer de manière humanitaire, est aussi directement touchée par ces nouvelles mesures restrictives européennes. La libération des Algériens détenus dans les prisons irakiennes après ceux détenus dans les prisons libyennes serait-elle interprétée comme un retour en force de la crédibilité de notre diplomatie qui s’est essoufflée récemment où des Algériens ont été maltraitées par le consulat de France et par les Tunisiens devant leurs frontières. Cependant, l’information rapportée par un quotidien arabophone serait justifiée. En effet, Abdelkader Messahel a saisi les chancelleries européennes sur les raisons du retard dans l’octroi des visas Schengen aux Algériens par nombre de pays européens. Pour les demandeurs de visa algériens, le TLS contact met 04 mois uniquement pour fixer un rendez-vous, ce qui est en soit une aberration et un laxisme sans précédent de cette institution qui se trouve en possession d’une vraie manne plafonnant les milliards DA de ces mêmes demandeurs de visa avec en sus un refus catégorique de leur délivrer ce maudit ok pour aller voir leurs familles. Serait-ce de la pure escroquerie? Le TLS contact dont le dernier scandale implique le fils du directeur du cabinet de la Présidence, est mis à mort et son contrat expire fin décembre selon les dernières consignes de l’Ambassade de France en Algérie. Après vérifications des informations données par un journal et selon des sources concordantes, le ministère des Affaires étrangères a introduit une demande de renseignements au sujet de l’immense retard dans le traitement des demandes de visas Schengen et les réponses. Le MAE a reçu des réclamations d’Algériens qui attendent depuis six mois une réponse à leurs demandes de visas Schengen, en plus du report par certains pays des dates de dépôt des demandes de visa. Depuis son arrivée, l’actuel ambassadeur de France, Driencourt, s’est montré irrité par cette problématique d’octroi et de retard mis dans la délivrance de visas pour nos concitoyens et cet état de fait viole d’une manière ou d’une autre les conventions passées entre l’Algérie et les pays de l’Union européenne au sujet des visas. Abdelkader Messahel a saisi à ce propos les ambassades de France et d’Espagne en Algérie sur les retards dans la programmation des rendez-vous pour les visas jusqu’à 2018, en rappelant que l’Algérie a déjà menacé d’appliquer la règle de la réciprocité durant la même période. L’Algérie craint que ces retards dans le traitement des demandes de visa Schengen finisse par entraver les échanges économiques et commerciaux avec les pays européens concernés, de même que la circulation des personnes et le tourisme, quand bien même les deux pays concernés, la France et l’Espagne, ont fait savoir que ces retards sont dus au nombre énorme de demandeurs de visa. L’Union européenne, selon cette source au MAE, a pris des mesures restreignant sévèrement l’octroi des visas Schengen pour les pays considérés comme des «pourvoyeurs de migrants». A tort, comme un des pays qui la pourvoient en immigration clandestine.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*