Accueil » Régions » Le nouveau wali Seif-El-Islam sonne la charge… Comment se porte la remise à niveau de Saïda?

Le nouveau wali Seif-El-Islam sonne la charge… Comment se porte la remise à niveau de Saïda?

A cette question: le nouveau wali de Saïda s’est réuni, mercredi dernier, au siège de la wilaya avec les entreprises privées et les bureaux d’étude de la wilaya dont certains sont venus des wilayas avoisinantes pour pouvoir ensemble comprendre les problèmes et les raisons qui freinent le développement local et mettre en place un véritable plan, une feuille de route claire, réfléchie et solide pour une réelle remise à niveau de la wilaya de Saïda. « L’état d’avancement quantitatif et qualitatif d’une wilaya se mesure à l’aune de la bonne gestion de la cité et c’est une occasion qui m’a été offerte pour aborder avec vous tous les sujets ainsi que les contraintes et autres que vous rencontrez dans les projets de réalisation liés au développement local », dira le nouveau patron de la wilaya de Saïda. L’état de dégradation de la ville de Saïda et l’absence des élus – surtout ceux de l’APW (Organe délibérant) n’ont pas laissé le wali, Louh Seif-El-Islam, indifférent et c’est pour joindre l’acte à la parole que de nombreux entrepreneurs privés et bureaux d’étude ont répondu à cette invitation mais c’est surtout que ces derniers voient pour la première fois le visage du nouveau wali de Saïda, Louh Seif-El-Islam, qui occupait auparavant la fonction de SG de la wilaya de Ain-Témouchent. Lors de cette rencontre, ce ne sont pas des satisfecit mais des dénonciations qui ont été distribuées par les entrepreneurs et autres bureaux d’étude en charge du développement local à l’encontre de quelques directeurs de l’exécutif de wilaya dont la plupart d’entre eux était absent – car se trouvant en congé annuel. Cette rencontre a suscité aussi un intérêt chez de nombreux citoyens qui ont eu écho de cette réunion du nouveau wali et les entrepreneurs et patrons de bureaux d’étude de la wilaya de Saïda ». De l’avis de quelques citoyens bien avertis, de nombreux projets de développement notamment la construction de logements, ne connaissent pas de bons taux d’avancement en dépit des situations payées aux entreprises réalisatrices », l’ont fait remarquer en propos liminaires. Une situation préoccupante qui devrait, dira le wali, inciter chaque responsable et entrepreneur à faire preuve de plus de rigueur dans le suivi des projets, un suivi cyclique et ininterrompu à même de valoir l’achèvement de projets dans les délais fixés ». Bien plus, le nouveau patron de Saïda a invité les entreprises de réalisation » à respecter les clauses contractuelles ». En somme, la population de Saïda ignore tout du nouveau wali, de ses priorités et de la politique qu’il compte mettre en oeuvre pour répondre aux préoccupations majeures des citoyens. Les premières prises de contact, il les a consacrées aux membres élus de l’APW – aux élus de l’APN et du Sénat, la presse écrite et parlée et à quelques membres de l’Exécutif de wilaya comme le DSPS et l’Agriculture qui partent accomplir un pèlerinage aux Lieux Saints. La société civile « représentative », les partis politiques et les personnalités connues sur la scène de la société, n’ont pas été consultés pour le moment. Dès son arrivée à Saïda, le nouveau patron de la wilaya a préféré une longue tournée à travers la wilaya où il ne faisait que visiter les projets déjà inspectés par son prédécesseur. Aujour-
d’hui, les citoyens désirent tourner la page et amorcer un nouveau décollage porteur d’espoirs et de solutions concrètes aux problèmes que vivent les habitants saïdis… pris en étau depuis des années entre des responsables sans scrupules et une complaisance tutélaire équivoque et qui n’en finit pas de se débattre dans des problèmes absurdes. Est-ce si difficile de démêler l’écheveau ?

À propos Ould Ogban

2 plusieurs commentaires

  1. Omar Benkhedda

    Benkhedd omar

  2. Omar Benkhedda

    Montrez nous la liste des benificieres des terres agricoles les arrivent

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*