Accueil » Actualité » Programmes de développement liés aux préoccupations quotidiennes du citoyen: «Il n’existe aucun gel»

Programmes de développement liés aux préoccupations quotidiennes du citoyen: «Il n’existe aucun gel»

En déplacement dans le Sud du pays, suite aux inondations qu’ont connues certaines régions, Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement de Territoire, a levé toute équivoque quant aux programmes de développement liés aux intérêts et préoccupations quotidiennes du citoyen. «Il n’existe aucun gel», avait-il déclaré d’une manière catégorique. « En application des directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, il n’existe aucun gel des programmes de développement qui concernent les intérêts et les préoccupations quotidiennes du citoyen. Le ministre a précisé également que le secteur de l’éducation nationale, celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que la formation et l’enseignement professionnels, la santé, l’habitat et l’urbanisme », sont des secteurs à ne pas toucher. Cette déclaration a été faite par le ministre lors d’une réunion jeudi avec les cadres, les élus et les représentants de la société civile de la wilaya de Tamanrasset en présence des secrétaires généraux de différents départements ministériels. Dans son intervention, Bedoui a précisé que les causes du retard de quelques projets de développement à Tamanrasset sont dues à «la bureaucratie et au manque du sérieux et du travail de terrain» des responsables chargés de suivre le déroulement de ces projets. S’agissant des préoccupations liées à la lutte contre l’immigration illégale, le ministre a souligné que « la loi algérienne est stricte et l’Etat utilisera tous les moyens afin de préserver la sécurité et la stabilité », ajoutant que l’Algérie lutte contre l’immigration illégale en coordination avec les pays voisins et ce, conformément aux lois et les législations internationales. Par ailleurs, le ministre a affirmé que la prochaine rentrée sociale sera « régulière » dans tous les secteurs concernés. A Aïn Salah où il s’est rendu également, le ministre de l’Intérieur a assuré que l’Etat accompagnera tous les citoyens ayant été victimes des catastrophes naturelles, y compris les sinistrés des dernières pluies qui se sont abattues sur les wilayas du Sud et ce, «en application des directives du président de la République Abdelaziz Bouteflika». Rappelant que les pluies saisonnières qui ont touché certaines régions du Sud ont occasionné « des pertes humaines et des dégâts matériels », M. Bedoui a présenté les condoléances du gouvernement aux familles des victimes. « L’Algérie est un Etat social et ne renoncera pas aux valeurs qu’il prône et sur lesquelles le président de la République insiste à chaque occasion », a précisé le ministre. Noureddine Bedoui a annoncé, par ailleurs, que son département présentera au Gouvernement, avant la fin de l’année en cours, des procédures « juridiques » en vue de « consacrer une véritable décentralisation dans la prise de décision » au niveau des wilayas déléguées.

À propos B.L.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*