Accueil » Actualité » Alors que des clans mettent la pression sur le Premier ministre: La riposte des amis de Tebboune

Alors que des clans mettent la pression sur le Premier ministre: La riposte des amis de Tebboune

Après le feuilleton à l’eau de rose en cette période caniculaire entre le premier ministre Abdelmadjid Tebboune et le patron du FCE, Ali Haddad, on assiste à des réactions mitigées des uns et des autres sur la décision de Tebboune de couper l’herbe sous les pieds de ce qui est convenu être désormais les oligarques. Cette mesure a concerné, évidemment, le patron des patrons à cause des mises en demeure adressées à son empire, l’entreprise ETRHBG, spécialisée dans les travaux publics et qui auraient bénéficié de milliards de dollars en guise de prêts «pour des projets non achevés». Il est aussi destinataire d’une mise au point dont on ne connaît pas l’expéditeur. Beaucoup de zones d’ombres entourent ce nouveau mode d’emploi, celui d’adresser une mise au point via une chaîne de télévision privée qui l’a diffusée et non pas via le canal officiel qu’est l’agence de presse APS. Depuis, Tebboune est mis en ligne de mire. Cependant, la riposte est venue, hier, de ceux appelés les amis de Tebboune qui ont réfuté de facto les accusations et les tirs croisés que subit le premier ministre. On peut lire sur cet appel des partisans de Tebboune que ce lobby aspire à happer les 80 milliards de dollars que détient l’Algérie, raison pour laquelle, ils ont déclaré la guerre au premier ministre. Ils s’interrogent notamment sur le mutisme observé par ce lobby depuis 05 années lorsque Sellal était premier ministre. Ceci trouve son explication depuis les tractations de coulisses enclenchées depuis 2016 contre Tebboune, à l’époque, ministre de l’Habitat, suite à une instruction de Abdelmalek Sellal adressée au trésor public de geler le financement de projets dans ce secteur. La «mise au point» adressée à Abdelmadjid Tebboune, avant- hier, et diffusée par la chaîne privée «Ennahar» focalise justement sur cet aspect qu’est l’arrêt de construction des logements de types LPP. Les amis de Tebboune qui préparent la riposte ont dressé un tableau exhaustif de la situation économico-financière du pays en ce contexte marqué par la crise financière du pays via les réseaux sociaux: dilapidation des richesses de l’Algérie, mise à mort de son économie et son industrie «depuis l’ère de Sellal et son clan», selon les rédacteurs de cet appel. Par ailleurs, l’ex-candidat aux présidentielles, Rachid Nekkaz, est sorti, lui aussi, de son mutisme via un appel et une motion de soutien en mettant en garde contre les manoeuvres visant le premier ministre. Dans son appel, accompagné d’une pétition publiée, hier, sur sa page facebook, il prévient ceux qu’il a qualifié de forces occultes qui manipulent et instrumentalisent la parole présidentielle d’El Mouradia que toute démission forcée du premier ministre, écrit-il, «sera considérée comme une déclaration de guerre contre tous les démocrates et contre tous ceux qui veulent lutter contre la corruption en Algérie».

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*