Accueil » Régions » Mostaganem: Algérie Télécom contrarie ses abonnés les week-end

Mostaganem: Algérie Télécom contrarie ses abonnés les week-end

Un vendredi tendu, jour de permanence à l’agence principale d’Algérie Télécom du centre-ville. Les abonnés, venus en masse, pour régler leurs factures d’internet, se sont heurtés à une situation à laquelle personne ne s’y attendait dans les espaces d’une aussi importante société algérienne. De 8h00 du matin jusqu’à 12h00, juste une seule préposée aux guichets pour prendre en charge des centaines de clients. On imagine un moment la scène qui s’est traduite par des agissements quelques fois incontrôlables des clients car l’attente se faisait sentir. On en voit des vertes et des pas mûres et de la pression générée par l’encombrement sur l’unique agent au guichet. Du chahut, des critiques, des échanges incommodants avec les agents de sécurité et de l’incompréhension surtout. Pour beaucoup, cette situation n’est pas du niveau de ce colosse de la télécommunication, des appoints sont à faire à Mostaganem. Ces clients qui ramènent de l’argent à la boîte et qui pensent avoir fait  »le bon choix » (slogan d’Algérie Télécom) ne comprennent pas les raisons de se retrouver coincés dans une salle d’attente sans être sûrs de régler leurs dus. Pourquoi un seul agent pour des centaines de clients? De temps à autre, il s’y passe des choses dans cette agence. Tantôt, c’est le distributeur de numéros qui tombe en panne, tantôt c’est la connexion qui fait des siennes et cela cause des désagréments aggravés par le comportement des agents de sécurité.
Il convient de signaler que les abonnés viennent s’acquitter de leurs redevances les vendredi parce que beaucoup de gens n’ont pas le temps durant la semaine. A Mostaganem, il faut le reconnaître que cette entreprise, en terme d’accueil et d’infrastructures, s’est nettement améliorée. Cependant, la gestion des week-end reste encore comme un sujet fâcheux. En cette saison estivale, la population augmente et ses besoins avec, par conséquent, il faut y faire face par l’organisation. En l’absence d’un organisme de défense des droits des consommateurs, les clients galèrent pour s’acquitter de leurs redevances. Voulant hisser Mostaganem à un rang attractif, le wali, Mr Abdelwahid Temmar, s’en est préoccupé à mettre à niveau un certains nombres de services. Les services publics, Algérie Télécom, banques, Algérie Poste, Sonelgaz, CNASAT, CASNOS, CNR, etc… ont tous été instruits pour améliorer leurs prestations. Le directeur d’Algérie Télécom doit anticiper évitant des mécontentements à sa clientèle.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*