Accueil » Culture » Le festival du film arabe a oublié de leur rendre hommage: Des célébrités dans l’anonymat total

Le festival du film arabe a oublié de leur rendre hommage: Des célébrités dans l’anonymat total

Oran a oublié de rendre hommage à des grands noms et artistes talentueux qui ont fait sa fierté durant avant et durant la décennie noire. L’occasion de leur faire chapeau bas leur a été offerte sur un plateau à l’occasion du festival international du film arabe d’Oran mais aucun hommage symbolique ni le moindre souvenir n’a été évoqué à leur sujet au nom des responsables de la culture et les organisateurs. Au moment où les cœurs sont encore déchirés après la perte du monument de la chanson oranaise Bloui Houari et du comédien Houari Aouinet, les souvenirs lointains reviennent comme pour évoquer la belle épopée d’une pléiade d’artistes qui ont su faire rayonner les foyers familiaux alors que les sorties en nocturne n’étaient pas toujours la bienvenue durant ces années de plomb.
Qui ne se souvient pas des Chérigui Abdelkader (chanteur compositeur), Rahal Zoubir (compositeur), Sabah (chanteuse), Hasni Chakroune (chanteur), Benkhedda (chanteur), Boutelja Belkacem (chanteur), Hmimiche (comédien), Sirat Boumédienne (comédien), Yekache (plus connu par Hdidouane), Souraya Kinane et Malika Medah (chanteuses) les sportifs Moussa et Bouchiche (Boxe), Hireche Boumedienne (peintre chevronné et renommé), Kefif Sid-Ahmed (peintre renommé), Ferhaoui (peintre renommé), Zaiter (journaliste) et la liste est longue. Autant de célébrités qui ont égayé et émerveillé la scène dans divers secteurs durant une bonne période où les téléspectateurs étaient rompus aux larmes devant les bilans quotidiens des morts du JT de 20h. Cette période noire était paradoxalement la plus fructueuse et prolifique en production et en œuvres de l’avis des spécialistes. Le festival d’Oran du film arabe représentait une opportunité en or pour honorer tout ce beau monde. Comment ne pas avoir le cœur brisé à la vue des derniers moments de vie de nos artistes se consumer telle une bougie alors que celle des artistes encore en vie semble tapissée dans l’ombre ? Le moment n’est-il pas venu pour remémorer ces artistes et célébrités ?

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*