Infos
Accueil » Actualité » Selon le plan d’action du gouvernement: Modernisation des transports: un programme ambitieux!

Selon le plan d’action du gouvernement: Modernisation des transports: un programme ambitieux!

Cela passe indéniablement par une gestion moderne et rationnelle des infrastructures réalisées. De plus, un nouveau cadre juridique sera mis en œuvre pour garantir la préservation des investissements. Il s’agit de répondre aux besoins d’un service public exigeant et multiforme. Evidemment l’objectif n’est autre que d’assurer une meilleure qualité de vie des citoyens et du développement socio-économique. Ce service moderne doit toucher plusieurs secteurs stratégiques comme les aéroports, les ports et les chemins de fer. Ce n’est pas fortuit que le pays amorce une tournant économique avec son nouveau modèle de croissance. L’Algérie devra organiser en 2021 ses deuxièmes jeux méditerranéens à Oran après ceux de 1975 à Alger. Des moyens colossaux ont été mis en place par le gouvernement pour la réussite de cet évènement planétaire. Ce n’est un secret pour personne si le Plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la République est époustouflant et énorme. Il sera présenté mardi devant l’APN. Dans ce cadre, le gouvernement a garanti tous les mécanismes réglementaires nécessaires aidant à la concrétisation de son Plan d’action qui porte, entre autres sur la réalisation des grandes infrastructures routières, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. Ce Plan d’action sera réalisé selon les moyens financiers mobilisés à cet effet. Comme on l’a dit, un nouveau cadre juridique et organisationnel sera mis en œuvre pour assurer une meilleure préservation des investissements consentis et une gestion moderne des infrastructures dans le but de garantir un service public adapté à une demande multiforme de plus en plus exigeante, note le programme du gouvernement. Pour le transport terrestre, le gouvernement veut délocaliser le commerce et créer la dynamique économique à travers toutes les wilayas et régions du pays. Pour cela , il se fixe comme objectif la diminution des disparités régionales par l’aménagement d’un réseau routier orienté vers le désenclavement des populations rurales, l’amélioration de l’accessibilité des régions éloignées et la desserte des zones frontalières du Grand-Sud. Les wilayas du pays seront liées à d’autres par des véritables ponts logistiques et économiques, le pays sera tranformé. A cet effet, un programme spécifique sera lancé au niveau des Hauts-Plateaux afin de promouvoir les potentialités pastorales et agricoles et d’améliorer la desserte du sud et du Grand-Sud par la réalisation de connexions avec la transaharienne. Par ailleurs, le gouvernement s’attèlera à développer des actions de mise à niveau du transport terrestre par l’amélioration de la professionnalisation des opérateurs, la modernisation des gares, la promotion de l’inter-modalité, le déploiement du dispositif de lutte contre l’insécurité routière ainsi que la mise en place de la régulation économique et technique. Dans le domaine du transport ferroviaire, le gouvernement prendra toutes les mesures tendant à augmenter l’efficacité du système ferroviaire à l’effet de proposer des services de transport de passagers et de marchandises de meilleure qualité en termes de fréquence, de temps de transport, de qualité (confort, fiabilité, sécurité) et de sûreté tout en assurant un prix compétitif pour susciter un maximum de trafic passagers et marchandises. Compte tenu de l’importance du transport maritime dans l’économie nationale, le gouvernement développera, dans le cadre d’une vision intégrée, une série de mesures d’ordre législatif, réglementaire et technique pour accroître l’efficience de ce mode de transport. Dans ce cadre, l’Exécutif prévoit des actions prioritaires qui seront mises en œuvre comme l’installation du guichet unique, le développement des zones logistiques, le renforcement du pavillon national Passagers et Fret et le lancement du cabotage national à partir du port de DjenDjen. Concernant le transport aérien, outre le renforcement de la capacité des compagnies nationales et l’achèvement de la construction des nouvelles aérogares d’Alger et d’Oran appelées à devenir des hub internationaux, le gouvernement compte réviser le cadre réglementaire régissant l’aviation civile dans le but de sa mise à niveau aux standards internationaux. A ce titre, plusieurs actions sont envisagées notamment le renforcement des fonctions régaliennes de l’Etat par l’élaboration d’un plan de développement du transport aérien, la révision du cadre législatif, réglementaire et organisationnel lié aux aspects techniques et économiques y afférents. Il s’agit, en outre, de moderniser et d’entretenir des équipements (certification des aéroports et des services de navigation) et d’améliorer la rentabilité des aérogares.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*