Infos
Accueil » Actualité » Conférence autour de l’extrémisme Religieux, la tolérance et le dialogue au Sénat: L’Islam une religion de tolérance

Conférence autour de l’extrémisme Religieux, la tolérance et le dialogue au Sénat: L’Islam une religion de tolérance

L’islam est la religion de la modération sans complaisance ni négligence d’une part et sans rigorisme ni excès d’autre part, et cela est clairement visible dans tous les rites religieux et pratiques cultuelles, se sont accordés à dire tous les intervenants à cette conférence animée par le ministre des affaires religieuses et du wakf au niveau du Sénat.
C’est la raison pour laquelle le Seigneur a vivement recommandé au Messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), à ses Compagnons et aux croyants de faire preuve de modération. Cela se réalise en veillant à deux choses : C’est plus précisément autour de cette thèse que le débat était ouvert, hier, au niveau de la chambre haute où le ministre des affaires religieuses et le DR Ammar Talbi ont donné un long aperçu pour expliquer aux présents cette notion du centrisme. Il ressort de leurs interventions respectives que la charia est soumise à l’idjtihad et que par conséquent le centrisme se base plus sur les préceptes de l’islam par privilégier le dialogue avec autrui loin de l’extrémisme. Il est inconcevable aujourd’hui de voir pulluler des milliers de sectes qui se targuent d’être les portes paroles de l’islam où il est urgent de revenir à l’islam et ses fondements pour contrecarrer ces factions. Les intervenants ont mis en exergue la conduite du prophète** qui a prôné la réconciliation et l’amour d’autrui car selon eux il n’a pas été envoyé pour imposer aux hommes ce qui est au-dessus de leur capacité mais il est plutôt arrivé en appelant à l’djihad. Il est aussi dans ce sillage, explique-t-il, d’avoir recours à l’amour de la citoyenneté et bannir le discours religieux haineux et extrémiste. Il est important de revenir à l’islam modéré par barrer la route aux incultes et aux fanatiques religieux parce que l’Islam est innocent, c’est une religion qui incite au respect et à la tolérance. Notre pays a choisi de suivre la confection malékite pour la simple raison que ce saint était un proche du prophète qu’il avait côtoyé et donc inspiré par l’djihad sans s’imposer aux autres ; l’Algérie s’inspire notamment de l’islam de L’Emir Abdelkader qui a inspiré et fondé le droit humanitaire moderne en fidélité aux préceptes du Prophète et sauvé des milliers de chrétiens à Damas en 1860, il disait : « Le musulman est parfois une manifestation contre sa propre religion ». Le terreau idéologique obscurantiste qui instrumentalise des versets coupés de leur contexte et de leur sens profond est l’anti-islam. Il est une contrefaçon innommable. Cependant, concluent les intervenants, Quinze siècles d’histoire et l’économie du texte fondateur du troisième rameau monothéiste sont limpides. Rendre caduques les approches intégristes et arbitraires est urgent. Il nous faut donner à penser, renforcer l’interconnaissance et l’amitié. La haine et l’ignorance sont vouées à l’échec. Les débats ont été focalisés sur ces concepts.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*